Pour apprécier un roman, un lecteur doit-il s’identifier au personnage principal et partager ses sentiments ?

606 mots 3 pages
Le genre romanesque regorge de possibilités, l'auteur est libre de raconter l'histoire qu'il désire, tout en restant dans le fictif. Les personnages sont aussi fictifs, mais le personnage principal peut permettre à l'auteur d'y laisser ses pensées sur la société de son époque. Il peut donc créer un héros positif, porteur de bonnes valeurs, ou encore un héros négatif, possédant des façons néfastes. Le lecteur a besoin d'accrocher à l'histoire et parfois il s'identifie au personnage principal. Mais est-ce que le lecteur est obligé de s'identifier au personnage principal pour apprécier un roman? Dans un premier temps nous verrons comment le lecteur peut s'identifier au personnage principal et en deuxième temps, nous verrons que le lecteur ne peut pas toujours s'identifier.

I- Critères d'identification :

Le personnage principal du roman s'oppose au héros antique ou à celui du théâtre tragique : il n'a pas la grandeur et la noblesse des héros légendaires, il ne représente pas la lutte digne face à un destin implacable. De manière nettement moins glorieuse ou grandiose, il incarne des sentiments et un parcours qui pourraient être ceux des lecteurs.
Bien sûr, le protagoniste peut, dans certains romans, vivre des aventures extraordinaires ou faire preuve d'une grandeur admirable. Mais, depuis le xvIIe siècle, les romanciers cherchent à faire vivre des personnages qui soient proches de leurs lecteurs et de leur quotidien. Le « héros » est alors dénommé comme tel en tant qu'il est le pivot du roman, et non plus selon la définition étymologique : il n'est plus un demi-dieu. Le roman met en scène un personnage face au monde, un être nuancé, aux réactions complexes et diverses.
Selon le genre du roman ou le mouvement littéraire auquel il appartient, le personnage sera différent, et s'adressera ainsi à des « parts » différentes chez son lecteur : héros incarnant nos désirs d'exploration, notre ambition dans les romans d'aventures et d'action ; personnage soumis

en relation

  • Pour apprécier un roman, un lecteur a-t-il besoin de s’identifier au personnage principal et de partager ses sentiments
    1009 mots | 5 pages
  • Pour exister, un personnage de roman doit-il nécessairement réussir ?
    598 mots | 3 pages
  • Preferez-vous les romans dont le héros est un personnage positif?
    1828 mots | 8 pages
  • Pour apprécier un roman, le lecteur à t-il besoin de s’identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ?
    486 mots | 2 pages
  • Disertation Héros de roman
    1187 mots | 5 pages
  • Donc pour apprécier un roman, le lecteur doit-il s'identifier au personnage principale et partager ses sentiments ?
    1946 mots | 8 pages
  • Pour apprécier un roman, un lecteur a-t-il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ?
    656 mots | 3 pages
  • Moon palace de paul auster
    9186 mots | 37 pages
  • Spleen de baudelaire.
    599 mots | 3 pages
  • Feuille blanche
    331 mots | 2 pages
  • Gandhi au rouet
    476 mots | 2 pages
  • Dissertation
    1209 mots | 5 pages
  • Le personnage médiocre
    1017 mots | 5 pages
  • disssert
    276 mots | 2 pages
  • Est-il nécéssaire qu'un hyéros de roman accomplisse des actes extraordinaires?
    871 mots | 4 pages