Profane-sacré

1373 mots 6 pages
Introduction L’évolutionnisme est le premier courant anthropologique qui envide au milieu du XIX e s, sous l’impulsion des lumières de la raison du siècle précédent. Il apparait de ce fait comme le premier courant anthropologique dit scientifique c.-à-d. qui a un objet autonome (les sociétés primitives), des domaines d’investigation (parenté, religion, culture), un principe interprétatif des faits socioculturels (l’évolution). Les lumières de la raison ayant révélé le progrès de l’esprit humain et surtout de l’humanité ou de la culture, l’évolutionnisme culturel va s’attacher à démontrer l’état de ce progrès chez l’Autre, c.-à-d. des sociétés non occidentales. Le concept d’évolution qui permet à l’évolutionnisme de construire son raisonnement émergé dans la 1ère moitié du XIX e s, autour des années 1830-1840. Il anime toutes les réflexions et investigations en Biologie, en Philosophie et en Sociologie. Il constitue de ce fait la théorie ou l’élément caractéristique du contexte intellectuel et scientifique de l’époque. 1- Contexte d’émergence a- Philosophie des lumières (XVIII e s) -Accélération du progrès scientifique -Idée d’un progrès indéfini du genre humain grâce aux lumières de la raison (Turgot 1749, Les progrès de l’esprit humain ; Coudeercet 1793, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain). *Buffon : Idée de progrès discontinu de l’espèce humain à travers la découverte des fossiles. *Unicité et universalité de l’esprit humain au sein de laquelle il ya des retards. b- Biologie de Darwinienne et de Lamarckienne (XIX e s, Evolution biologique) -Idée de "lutter pour la vie" entre les espèces vivantes pour s’approprier des ressources rares. -Idée de compétition -Idée de l’inégalité biologique entre les espèces. c- Disponibilité et abondance des écrits sur les sociétés non-occidentales -Découverte de la pluralité et

en relation

  • Le sacré et le profane
    432 mots | 2 pages
  • Le sacré et le profane
    365 mots | 2 pages
  • le sacré et le profane
    1102 mots | 5 pages
  • La porte du temple, du profane au sacré
    1344 mots | 6 pages
  • Titien, l'amour sacré et l'amour profane
    4585 mots | 19 pages
  • Analyse de mircéa éliade - le sacré et le profane
    396 mots | 2 pages
  • Titien, l'amour sacré et l'amour profane
    310 mots | 2 pages
  • Quelle distinction faire entre le sacré et le profane ? - pistes de réflexion
    564 mots | 3 pages
  • Sociologie religion
    6330 mots | 26 pages
  • Roger caillois fiche de lecture
    7800 mots | 32 pages