Psychlogie

1911 mots 8 pages
LES THEORIES DE L’APPRENTISSAGE

Auteurs : Bernard Donnadieu, Michèle Genthon, Michel Vial

Dans la formation des cadres de santé : diplôme en sciences de l’éducation.

1ère Partie : Pourquoi s’intéresser à l’apprentissage. Culture du formateur : assurer les formations initiales, continues, dans le service.
2ème Partie : panorama des théories Repères dans les approches : compréhension de l’apprentissage, limites de chacune.
3ème Partie : Posture du futur cadre dans la « formation » Questionnement, appropriation.

I – S’intéresser aux théories de l’apprentissage

1) Culture du cadre enrichie par les théories

apprendre = fonction du vécu (+ & -), apprendre ( enseigner (former, encadrer) la théorie augmente l’intelligence des pratiques : 1 bon professionnel est celui qui pose les bonnes questions aux problèmes.

➢ Ne pas être victime des idées toutes faites : les théories ne disent pas le vrai, ne dictent pas les pratiques, ne s’appliquent pas directement dans la pratique. Elle fournissent l’intelligence dans l’action. La vie et l’évolution sont déterminés par la faculté d’apprendre, seul l’homme se sait apprenant cad possède la capacité d’orienter, d’évaluer, de prévoir, de modifier… ➢ La connaissance : elle précède l’apprentissage et en aussi le résultat o apprendre = prendre avec soi = appropriation des savoirs. o connaître = savoir et apprendre ➢ Apprentissage = processus par lequel un sujet transforme des savoirs en connaissances. o expliquer = analyser, mettre à plat o comprendre = prendre pour soi = s’approprier des significations pour agir (fonction du sujet) o compréhension : processus propre à l’individu ( apprentissage ( processus qui s’organise entre individus, dans un contexte…)

2) notions et concepts en liens avec l’apprentissage

➢ ( positions pour « connaissances » - l’objet à connaître est extérieur au sujet - la connaissance est

en relation

  • Psychlogie de groupe
    3854 mots | 16 pages
  • Psychlogie de la technologie
    587 mots | 3 pages
  • Love Love
    6318 mots | 26 pages
  • Oedipe
    14607 mots | 59 pages