Psychotropes

Pages: 15 (3637 mots) Publié le: 8 mars 2012
LES PSYCHOTROPES

( CLASSIFICATION

On distingue 5 classes de Psychotropes (DELAY et DENIKER)

- les NEUROLEPTIQUES ( Médicaments de la Psychose, en général,
de la Schizophrénie, en particulier
- les ANTIDEPRESSEURS ( Médicaments de la Dépression
et des troubles de l'Humeur
- les ANXIOLYTIQUES ( Médicaments del'Anxiété, de l'Angoisse
et des troubles émotionnels
- les HYPNOTIQUES ( Médicaments des troubles du Sommeil

- les THYMOREGULATEURS (Médicaments de la Psychose Maniaco Dépressive et des troubles bipolaires

( HISTOIRE

Dans l'ordre chronologique, le Lithium et les Neuroleptiques (Largactil*) furent les premiers découverts dans les années 50, puis lesAntidépresseurs (avec les lMAO ) et les Anxiolytiques en 1960. Ce sont donc des médicaments relativement récents.

( MECANISME D’ACTION

Les informations circulent dans le cerveau sous forme d'un signal électrique bref (Influx Nerveux) mais la transmission d'un neurone à l'autre au niveau de la Synapse est de nature chimique : elle met en jeu des messagers appelés Neurotransmetteurs ouNeuromédiateurs.

Les troubles mentaux s'accompagnent d'un dysfonctionnement des circuits neuronaux et les médicaments psychotropes vont réguler ces perturbations en modifiant la concentration d'un ou plusieurs neurotransmetteurs au niveau des synapses.

Sur quels neuromédiateurs agissent-ils ?
NEUROLEPTIQUES (NL) ( DOPAMINE ( D1, D2, D3)
Neuroleptiques atypiques ( DOPAMINE(Leponex*, Risperdal*, Loxapac*) ( SEROTONINE (5HT)
ANTIDEPRESSEURS (ATD) ( NORADRENALINE (NA)
( SEROTONINE (5HT)
ANXIOLYTIQUES ( système GABA

L'action en parallèle sur d'autres neuromédiateurs, comme I'HISTAMINE et l'ACETYLCHOLINE est à l'origine des effets indésirables.

LES NEUROLEPTIQUES (NL)

Les Américainsparlent d'Antipsychotiques.

( EFFETS CLINIQUES

( effet antiproductif ( ralentissement de la vitesse idéatoire
( Les NL sont plus sur actifs les mécanismes imaginatifs = hallucinations auditives et visuelles que sur les mécanismes interprétatifs, délires paranoïaques en particulier

( effet sédatif ( calme l’angoisse, l’agressivité
( Tous les NL sont sédatifs à doses élevéesmais certains à dose plus faible sont très sédatifs , ils seront utilisés en urgence ex NOZlNAN*, TERCIAN* LOXAPAC*

( un effet de ralentissement sur la cinétique du mouvement ( calme l'agitation motrice

( un effet désinhibiteur = antidéficitaire, incisif
contre le repli sur soi, le retrait social, le manque de contact avec la réalité, l'apragmatisme : cet effet est beaucoup moinsnet.
( L'effet sédatif est celui qui apparaît en premier, les autres se développent avec une certaine latence : l'effet optimum est obtenu après plusieurs semaines.
( Il existe des différences de sensibilité individuelle et certains sujets ne répondent pas aux NL, malgré les changements de dose ou de molécule.

( INDICATIONS

Leurs indications sont essentiellement les psychoses aiguës: accèsmaniaques, états délirants aigus. Ces « crises », autrefois disparaissaient spontanément en quelques mois mais dans une situation d'inconfort extrême pour le malade. Les NL ont permis de les raccourcir. Ils permettent de renouer la communication et le dialogue avec le patient et de mettre en place d'autres prises en charges psychothérapiques et sociales.
En revanche, les formes déficitaires de laSchizophrénies sont peu sensibles aux neuroleptiques.

( CLASSIFICATION CLINIQUE

NL polyvalents HALDOL*, LARGACTIL*, LOXAPAC*, CLOPIXOL *, LEPONEX*, PIPORTIL*
NL sédatifs NOZlNAN*, TERCIAN*, MELLERIL*, NEULEPTIL *
NL désinhibiteurs MODITEN*, TERFLUZINE*, ORAP*, PRAZINIL*, FLUANXOL*,
SOLIAN* = antidéficitaires

Cette classification est sinon utile, du moins...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Psychotropes
  • Les psychotropes
  • Psychotropes
  • les psychotropes
  • Traitement psychotrope
  • Tp psychotropes
  • Psychotrope: la cigarette
  • origine des psychotropes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !