ptsd et mécanismes de défense

6126 mots 25 pages
Etat de stress post-traumatique
(Post traumatic stress disorder – PTSD) Une notion intéressante était celle de trauma et d’après coup.
A un moment donné, il peut y avoir sur le plan clinique en psychologie l’intérêt d’une approche qui allie à la fois une approche cognitive (coping) et l’approche psychanalytique.
On va le voir de manière un peu plus précise avec les mécanismes de défense, notion introduite par la théorie psychanalytique et qui intéresse les approches cognitives.

L’état de stress traumatique (Post stress disorder, ou PTSD), qui est trouvé dans le DSM IV, est une notion importante car elle aborde la notion de traumatisme. Elle est intéressante car, au delà de la notion de guerre, etc., il y a d’autres traumatismes (Nous avons à l’heure actuelle des cellules d’urgences se mettant en place à la suite de divers événements)

Dans le DSM IV, il y a une grille d’évaluation de l’état de stress traumatique, qui montre comment on va pouvoir évaluer de manière objective cet état pour pouvoir mettre en place les thérapeutiques nécessaires.
Il existe plusieurs critères diagnostiques : Pour faire un diagnostic, le clinicien va passer en revue ces différents points, (A, B, C, D, E, F) à l’intérieurs desquels le clinicien devra retrouver des éléments permettant de caractériser (ou non) le PTSD.

A/ La confrontation avec l’évènement traumatique
Le sujet a été exposé à un évènement traumatique dans lequel les 2 éléments suivants étaient présents : s’il n’y a pas ces 2 éléments, il n’y aura pas PTSD
1) Le sujet a vécu, a été témoin ou a été confronté à un évènement ou des événements durant lesquels des individus ont pu mourir ou être très gravement blessés ou bien ont été menacés de mort ou de graves blessures ou bien durant lesquels son intégrité physique ou celle d’autrui a pu être menacée.
Si ce point n’est pas présent, on ne considérera pas qu’il s’agit d’un état de stress post-traumatique
La réaction du sujet à l’évènement s’est traduite

en relation

  • Le stress
    3761 mots | 16 pages
  • Traumatisme et névrose de guerre
    4064 mots | 17 pages
  • Espt attentats
    6490 mots | 26 pages
  • 09
    2842 mots | 12 pages
  • Le syndrome de stockholm dans les médias
    7466 mots | 30 pages
  • Modèle actuel psychomatique
    19683 mots | 79 pages
  • Évaluation psychodiagnostique
    16495 mots | 66 pages
  • Psychopathologie
    7979 mots | 32 pages
  • L'enfant face à la mort
    9926 mots | 40 pages
  • Synthèse psychopathologie de ladulte
    14504 mots | 59 pages