Quenneau

Pages: 5 (1081 mots) Publié le: 13 décembre 2012
Raymond Queneau apparaît comme un romancier et poète fantaisiste qui a su allier mathématiques et littérature pour donner naissance à des œuvres particulièrement drôles et originales. Sa curiosité débordante et sa soif de savoir lui ont permis de multiplier les activités artistiques. Il est aussi l’un des principaux fondateurs du fameux groupe de l’Oulipo.

Enfance et études
Né au Havre le 21février 1904, Raymond Queneau grandit au sein d’un foyer catholique relativement modeste. Fils unique, il se découvre rapidement une passion pour la lecture et les mathématiques. Il suivra sa scolarité au Havre jusqu’à l’obtention de son baccalauréat.

Queneau est un esprit vif, qui ressent le besoin de s’alimenter en culture et en réflexion. Ses parents le soutiennent lorsqu’il décide depoursuivre ses études à Paris, en 1920. Il étudie tout d’abord la philosophie à la Sorbonne puis suivra plus tard des cours de mathématiques. Son parcours l’amène à côtoyer les membres du mouvement surréaliste, tels que Philippe Soupault ou Michel Leiris. En 1924, après avoir effectué son service militaire, il forme avec André Breton, Jacques Prévert, Yves Tanguy et Marcel Duhamel le groupe de la ruedu Château.

Un jeune écrivain qui se cherche
Il rédige ses premiers textes en compagnie de ses amis et participe à tous leurs travaux. En 1928, il épouse Janine Kahn, la belle-sœur d’André Breton. Mais peu à peu, il réalise que les considérations surréalistes ne lui permettent pas d’approfondir son art de l’écriture. Il rompt toute relation avec André Breton dès 1929, puis peu à peu avec lereste du groupe.

Raymond Queneau connaît alors une période d’instabilité professionnelle. Les quelques métiers qu’il essaie ne lui conviennent pas. Il décide d’effectuer des recherches à la Bibliothèque Nationale sur les « fous littéraires ». Il rassemblera le fruit de son travail dans l’Encyclopédie des sciences inexactes, qu’il ne parviendra pas à faire éditer. Il suit alors plusieurspsychanalyses.

La publication de son premier roman
Après un séjour régénérateur en Grèce, Queneau publie son premier roman, le Chiendent, en 1933. Cette première œuvre, à la fois drôle et pessimiste, définit clairement le style particulier et novateur de son auteur. Queneau considère le langage et la littérature comme un terrain de jeux et d’expérimentation. Sans négliger l’intérêt du lecteur, ilstructure les paragraphes et les événements de l’histoire selon une logique mathématique rigoureuse. Avec humour et ingéniosité, il s’amuse également à confronter le langage écrit et le langage oral, bouleversant les règles de syntaxe.

Après un certain succès auprès des critiques, qui le récompense du prix des Deux-Magots, Queneau ne cessera de publier jusqu’à sa mort. En 1937, malgré soncaractère discret et sa pudeur, il édite Chêne et chien, un « roman en vers » autobiographique.

Un artiste « touche à tout »
Queneau sort du placard son Encyclopédie des sciences inexactes et la retravaille. Il en fait un roman, les Enfants du limon, qu’il parvient à publier en 1938. Sa réputation grandissante dans les milieux littéraires parisiens lui vaut une place de traducteur et de correcteuraux Éditions Gallimard. Il profite de cette position pour diffuser la littérature anglo-américaine.

Durant la première année de la guerre, il est brièvement mobilisé en Vendée. Lui et sa famille se réfugient dans le Limousin, chez le peintre Élie Lascaux. Il se rend toutefois régulièrement à Paris pour poursuivre son travail. En 1941, il est nommé secrétaire général des Éditions Gallimard.Passionné par tout, Queneau étend même ses domaines d’activité au journalisme et notamment à la radio vers 1945. Écrivain intarissable, il poursuit parallèlement ses productions littéraires (Pierrot mon ami, Ziaux, Loin de Rueil…)

Dès 1946, il fréquente les cafés d’artistes de Saint-Germain-des-Prés. Il y fait la connaissance de Boris Vian, avec qui il partagera une profonde amitié. À force...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !