Question de corpus éloge et blâme du souverain

584 mots 3 pages
Ce corpus regroupe trois textes d'époques assez proches et d'un même mouvement littéraire : l'Humanisme. Ce courant place, durant la Renaissance, l'homme au centre de toutes les préoccupations en effectuant un retour aux sources de L'Antiquité.
Le premier texte est issu du roman politique de Nicolas Machiavel, Le Prince (1516). L'écrivain réfléchit à l'image qu'un souverain se doit d'adopter. Le second texte est un extrait du roman Gargantua publié en 1534 par François Rabelais où l'auteur humaniste met en scène un roi influencé. Enfin, le dernier texte est un discours de Pierre de Ronsard intitulé Institution pour l'adolescence de Charles IX (1561) dans lequel l'auteur expose sa vision d'un souverain idéal.

Dans chacun de ces trois textes, le portrait d'un souverain est dressé. Les auteurs y imposent explicitement ou implicitement leur vision et leur opinion personnelle.
C'est ainsi que Machiavel expose de manière directe sa réflexion politique quant au comportement qu'un roi doit avoir auprès de son peuple. Du point de vue de l'auteur, il vaut donc mieux être craint que aimé car les deux ne sont pas compatibles. Quant à lui, Rabelais fait un portrait critique d'un souverain en s'inspirant des conflits de son époque. Il imagine alors un différent qui oppose le père de son héros (Gargantua) à son voisin : le roitelet Picrochole. Ce dernier est, dans l'extrait du corpus, influencé par de mauvais conseillés qui l'encouragent à la guerre et le poussent à de nombreuses conquêtes démesurées. Puis, Ronsard expose sa conception d'un souverain idéal dans un discours qu'il adresse au jeune roi de France, Charles IX. Il y affirme qu'un souverain se doit de posséder des connaissances dans une multitude de domaines tels que les mathématiques ou la rhétorique.
Les trois auteurs tiennent alors des discours défendant vainement les valeurs et les idéaux humanistes qui, eux, donnent une grande place à l'éducation, aux savoirs, à l'exploration du monde mais

en relation

  • Poésie engagée : victor hugo - napoléon
    1316 mots | 6 pages
  • Safaa
    3837 mots | 16 pages
  • Tristant et iseut
    3604 mots | 15 pages
  • Analyse
    18034 mots | 73 pages
  • En quoi le récit littéraire avec les moyens qui lui sont propres est il efficace pour argumenter
    25962 mots | 104 pages
  • Les différents sujet de bac
    25172 mots | 101 pages
  • Ob_2d53b6_sujets Annabac Et Autres
    25163 mots | 101 pages
  • cléopatre captive de Etienne Jodelle
    150729 mots | 603 pages
  • Tagueul
    26592 mots | 107 pages
  • Français première
    32505 mots | 131 pages