Révolution industrielle

Pages: 15 (3660 mots) Publié le: 16 février 2011
TEXTES sur l'esclavage
Mots-clés. traite. Noirs. Afrique. Europe. France. Espagne. Angleterre. Hollande. Portugal. Code. noir. Révolution. française. esclavage. colonisation. XVI. XVII. XVIII. XIX. XX.
[pic]

Entre [ ] indications hors texte.

[pic]

La traite des noirs: un problème pas uniquement transatlantique.

"La traite des Noirs a déterminé quatre grands courants de déportationdes Africains hors du continent. Le courant trans-saharien, attesté vers -1500, dura jusqu'au dernier tiers du XIXème siècle. Formé au VIIIe siècle avec l'expansion islamique, le deuxième courant installa sur la côte orientale d'Afrique une traite qui se poursuivit jusqu'au XIXe siècle, et qui connut, à la fin, un fort regain d'activité. Beaucoup plus brève - quatre siècles et demi - la traite desNoirs à travers l'Atlantique constitua la plus lourde ponction sur les populations de l'Afrique noire, Enfin, une " traite intérieure " nourrit un esclavage "domestique ".

Les historiens Fage et Curtin, respectivement anglais et américain, ont renouvelé depuis 1969 l'étude chiffrée des conséquences démographiques des traites négrières. Considérant leurs durées respectives, les spécialistesacceptent aujourd'hui - encore qu'avec certaines hésitations - les chiffres suivants, plus ou moins contrôlables: la traite transsaharienne aurait déporté 5 300 000 individus, la traite par la mer Rouge et la côte orientale, 2 900 000 ; en quatre siècles et demi, la traite par l'Atlantique en aurait déporté 11 700 000. Il n'est pas possible d'estimer le chiffre de la traite intérieure.

Au total,les traites négrières d'exportation auraient donc déporté un minimum de 20 millions d'Africains hors du sous-continent noir, la mortalité parmi les déportés atteignant en cours de route en moyenne 13 %. On discute encore l'effet de cette ponction sur la démographie africaine. Récemment, l'historien nigérien Inikori a estimé le déficit humain en 1870 à cent douze millions de personnes, mais lesindicateurs retenus pour obtenir ce résultat sont discutés par les démographes. Une autre question est celle des conséquences du commerce négrier sur le sous-développement économique des régions affectées.

Dans un espace de plusieurs millions de kilomètres carrés étaient établis les réseaux qui acheminaient les Africains noirs destinés à l'esclavage dans des contrées lointaines. Au début, les foyersnégriers d'exportation s' "approvisionnaient" dans les alentours. Aux XVIIIe et XIXe siècles les zones où l'on allait chercher les futurs déportés s'élargissaient jusqu'à des distances de plusieurs semaines de marche de ces foyers. A partir de ceux-ci dans une première phase, des caravanes transféraient les groupes humains vers les " ports " du désert ou ceux des côtes occidentales ou orientales.Dans le premier cas les convois suivaient les routes traditionnelles du commerce vers le nord et le nord-est. Dans le second, avaient lieu les embarquements dans les navires négriers. Certaines côtes n'entretenaient pas ou peu de foyers de traite ; les plus nombreux étaient implantés sur les littoraux des sociétés groupées en Etats ou de royaumes souvent puissants, parfois en rapport avec lesprésences européennes ponctuelles : Sénégambie ; côtes des Rivières avec leurs îles ; Sierra Leone jusqu'au cap des Palmes ; Côte de l'Or avec les fortifications européennes ; côte du golfe du Bénin avec Ouidah, Porto-Novo (Ardrah), Lagos (Ouni) ; côte du Biafrj avec Bonny, New-Calabar et Old-Calabar ; et, au sud de l'Equateur, Loango, MaJembo, Cabinda ; en Angola, peut-être le plus important dessecteurs négriers, Mpinda, Loanda et Benguela. Sur la côte orientale, le Mozambique, par Kilwa Kivinje, Ibo, Quelimane, et, au XIXe siècle, l'île de Zanzibar, alimentaient la traite orientale en direction de Madagascar, des îles Bourbon (La Réunion) et Maurice et, vers le nord-est, Mascate et le golfe Persique. Ce même foyer fournissait partiellement la traite par l'Atlantique.

Les esclaves...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Revolution industrielle
  • Revolution industrielle
  • La révolution industrielle
  • Révolution industrielle
  • La révolution industrielle
  • La revolution industrielle
  • Revolution industrielle
  • La révolution industrielle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !