Reforme isonomique de clisthène vu par aristote

Pages: 23 (5645 mots) Publié le: 5 mai 2010
La réforme isonomique de Clisthène vue par Aristote

Introduction

Auteur du texte : Aristote n’était pas grec puisque né en Macédoine : fils de Nicomaque, le médecin du roi de Macédoine Amyntas II. Il vint à Athènes en 376 où il fut élève d’Isocrate, puis le disciple de Platon auprès duquel il étudia à l’Académie jusqu’à la mort de Platon en 347. Invité en Asie Mineure auprès du tyranHermias à Atarnée, homme relativement libéral, il mit en œuvre certaines de ses idées politiques. Il se rendit ensuite à Assos où il enseigna ses premiers disciples, puis à Mytilène. En 342, Philippe de Macédoine lui confia l’éducation de son fils, le futur Alexandre le Grand qu’il forma à l’hellénisme et qu’il sensibilisa aux sciences de toutes sortes. Il revint à Athènes au bout de 8 ans au Lycée oùil ouvrit une école de philosophie. C’est alors qu’il rédigea la plupart de ses ouvrages. On a perdu ses œuvres destinées au grand public et ne nous sont parvenus que ses livres destinés à ses disciples et qui avaient été conservés dans l’école. Il s’est intéressé à tous les domaines (astronomie, physique, histoire naturelle, critique littéraire, métaphysique, morale, logique, etc. C’est évidemmentsurtout son ouvrage intitulé Politique qui aurait intéressé l’historien puisqu’il y présentait l’ensemble des systèmes politiques des différentes cités grecques. Ces études ont malheureusement toutes été perdues, à l’exception de la Constitution des Athéniens d’où est tiré l’extrait que nous avons à commenter. Il y analyse les institutions et leur évolution depuis Solon et donne ensuite unedescription précise des rouages de la vie politique athénienne au IVe s. av. J.-C.

Contexte historique : Le conflit né au VIIe siècle avant J.-C. entre l’aristocratie et les classes nouvelles revêtit deux formes : la tyrannie et le mouvement réformateur. Nous avons vu que les tyrans se font les défenseurs des faibles contre l’oligarchie des propriétaires fonciers, appuyés sur les paysans pauvres,parfois aussi sur les artisans et les commerçants de la ville et qu’en cela elle a représenté une étape intermédiaire, elle a ouvert la voie, à l’instauration du futur régime démocratique en favorisant l’émancipation du peuple face aux oligarques. Le mouvement réformateur est d’abord né en Ionie et en Grande Grèce. A Locres (Calabre), vers 660, Zaleucos promulgue une législation, mise sous l’égided’Athéna, qui écarte du pouvoir l’aristocratie de naissance pour le confier aux petits propriétaires. De plus, il substitue à la vengeance privée les compositions pécuniaires. Ces mesures inspirent la réforme de Charondas à Catane (Sicile) vers 600, qui marque un progrès des tendances démocratiques : tout le peuple est appelé à participer aux affaires publiques. La réforme s’étend à d’autres cités.Dans la Grèce péninsulaire, les principaux réformateurs furent à Sparte Lycurgue, qui appartient peut-être plus à la légende qu’à l’histoire, mais aurait institué l’égalité absolue eunomia (de fortune, de droit et politique) entre les citoyens, à Corinthe, Périandre (627-585 ou 590-550), à Athènes, Dracon (vers 621) et Solon (594-593). Clisthène fait parti de la deuxième génération de cesréformateurs.

Après la chute des Pisistratides et un bref intermède aristocratique, Clisthène, un eupatride appuyé sur le peuple, obtient l’archontat (en 509). En dépit des réformes de Dracon de Solon et de Pisistrate, Athènes est restée en 507 un agrégat de solidarités familiales ou religieuses. Entre l’individu et la cité, il n’y a pas de lien direct, mais s’intercalent des cadres nécessaires, lourdsde traditions accumulées (quatre tribus présidées par un roi, douze phratries, génos et clientélisme de la noblesse). C’est à cette réalité politique à laquelle Clisthène va vouloir mettre fin pour libérer une fois pour toutes les citoyens de ces réseaux de solidarité tissés par le passé.

Analyse du texte : Dans cet extrait de la Constitution des Athéniens, Aristote présente la réforme de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Réforme de clisthène
  • Réformes clisthène
  • Clisthene
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • aristote

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !