robert

3325 mots 14 pages
Sommaire:

-Présentation de l’entreprisea plomberie est une spécialité de l'ingénieur en Mécanique appliquée au bâtiment et du plombier spécialisé, regroupant l'ensemble des techniques utilisées pour faire circuler des fluides (liquide ou gaz) à l'aide de tuyaux, tubes, vannes, robinets, soupapes, pompes aux différents points d'usage d'une installation. Le mot a pour origine le terme latin pour plomb (plumbum) et provient de l'utilisation de ce métal malléable pour réaliser les installations de plomberie au cours des siècles précédents.
Ces techniques se sont améliorées au fil du temps suite à l'évolution des connaissances scientifiques et de leur mise en application. Les premières applications systématiques de la plomberie ont été la mise en service de la gravité et des premières pompes, en agriculture, pour l'irrigation au moyen de pentes et de fossés.
Sommaire [masquer]
1 Histoire et objectif
2 Objectifs
3 Le drainage des appareils de plomberie
4 Principes en Amérique
5 Distribution d'eau (courbe de Hunter)
6 Matériaux
7 Application géographique
8 Applications nouvelles
9 Évacuation des eaux
9.1 Pollution
9.2 Économie de l'eau
9.3 Types d'eaux « souillées »[2]
10 Plomberie, eau potable et société
10.1 Articles connexes
11 Notes et références
Histoire et objectif[modifier | modifier le code]

Les Babyloniens ou les Perses : les premières villes fortifiées ont développé des systèmes d'aqueduc qui permettaient de subir des sièges prolongés par l'utilisation de rivières souterraines.
Les villes des Sumériens (comme Haran) présentaient parfois des systèmes d'égouts et d'alimentation en eau individuels. Les Incas, les Chinois et plusieurs peuples asiatiques ont développé les plateaux de culture étagés le long des pentes des régions montagneuses avec l'installation de systèmes d'irrigation sophistiqués qui sont les précurseurs des aqueducs.
Les Égyptiens ont développé des systèmes d'irrigation (des fossés) alimentés par des pompes manuelles

en relation

  • Robert
    326 mots | 2 pages
  • Robert
    592 mots | 3 pages
  • robert
    300 mots | 2 pages
  • Robert
    775 mots | 4 pages
  • Robert
    760 mots | 4 pages
  • Robert
    1537 mots | 7 pages
  • Robert
    365 mots | 2 pages
  • Robert capa
    3216 mots | 13 pages
  • Robert doisneau
    945 mots | 4 pages
  • Robert filliou
    1054 mots | 5 pages