Roman

426 mots 2 pages
ACTION «la vie devant soi »

L’histoire se déroule au sixième étage sans ascenseur d’un immeuble de Belleville. Madame Rosa, une vieille juive ayant connu Auschwitz et s’étant « défendue » pendant plusieurs années Rue Blondet lorsqu’elle était jeune, recueille des « enfants de putes » pour éviter que ceux-ci ne se retrouvent dans les mains de l’Assistance publique. Le jeune Mohammed est l’un de ces enfants là, un enfant qui ne connaît ni ses parents ni même sa date de naissance, juste son nom et sa religion : musulman.
La vieille dame aux nombreux kilos en trop semblait l’affectionner particulièrement, et Momo, dès l’entrée, nous témoigne de sa grande affection pour la vieille Juive. Il faut dire que Momo paraît plus vieux que l’âge qu’on lui donne, il ne ressemble pas aux autre enfants. Réfléchissant beaucoup, il cherchera à se trouver une mère lorsque vers l’âge de cinq ans, il comprendra que la plupart des enfants en ont une. Il ne renoncera jamais vraiment, mais voulant épargner des peines à Madame Rosa, il arrêtera de « chier partout » pour le principe, se rendant compte que les autres enfants l’imitaient et que cela en devenait invivable. Très ami avec Mr Hamil, un vieil arabe n’hésitant pas à partager sa « vieille expérience » avec le jeune enfant, lui apprenant à lire, à parler sa langue, et à pratiquer sa religion, il posera au vieil homme toutes les questions qui lui trottaient dans la tête, persuadé que ce dernier avait toutes les réponses. Nous suivons ainsi l’enfance de Mohammed, du parapluie Arthur à la lionne qui venait le lécher le soir pour le rassurer et l’aider à dormir, en passant par Madame Lola, un « travestite » ancien champion de boxe et Monsieur N’Da Amédée, un « proxynète » très riche qui offrait souvent du parfum à Madame Rosa. Il nous raconte ensuite comment il a soutenu Madame Rosa alors qu’elle se déclinait suite à plusieurs défaillances de son corps, devenant incapable de s’occuper des enfants et se réduisant petit à petit à

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages