Romanisation de la gaule

1033 mots 5 pages
1. Qu’est-ce que la romanisation de la Gaule

La romanisation de la Gaule est un processus historique long et complexe qui s’est étalé sur environ quatre siècles. Pour l’appréhender, les traces écrites gréco-romaines (César, Strabon…) donnent un état de la Gaule et de ses habitants mais qui peut prêter à caution. Une approche plus objective doit s’appuyer aussi sur les sources épigraphiques (14000), archéologiques et architecturales. Parmi ces dernières figurent les mosaïques très prisées dans l’Empire romain. Elles décorent les sols, mais aussi les parois et les voûtes à partir du 1er siècle ap. J.C., et se rencontrent souvent dans les villas et les bâtiments publics. Elles traduisent certains traits de la vie sociale, religieuse et culturelle du monde gallo-romain.
La mosaïque proposée représente à la fois les activités quotidiennes, en particulier rurales, donne une idée des costumes, des objets les plus courants et surtout à travers deux motifs, celui du sacrifice à Taranis ou des dieux Lares offre la preuve du syncrétisme religieux qui s’opère alors.

1 Le contexte et le cadre
A partir de la Provincia, déjà conquise par les Romains entre 125 et 118 av JC et d’où rayonnent déjà en Gaule des marchands italiens (negociatores), Jules César s’empare, à la suite d’une guerre brutale et meurtrière entre 58 et 50 av JC et la reddition de Vercingétorix à Alésia (52 av JC), d’une grande partie du monde celtique qu’il nomme Gaules. La conquête de César déclenche définitivement la romanisation.
Sans doute sous l’empereur Auguste, la Gaule est dotée d’une organisation administrative de son territoire par la création de trois nouvelles provinces : Lyonnaise, Aquitaine, Belgique en plus de la Narbonnaise (Provincia). Chacune est dirigée par un gouverneur respectivement à Lyon, à Saintes, à Reims et à Narbonne (Narbo Martius). Ces provinces sont divisées en cités. Les Romains mettent en place, pour des raisons d’abord stratégiques puis commerciales et administratives,

en relation

  • La romanisation de la gaule
    680 mots | 3 pages
  • La romanisation de la gaule
    2173 mots | 9 pages
  • romanisation de la gaule
    2559 mots | 11 pages
  • La romanisation de la gaule
    658 mots | 3 pages
  • La romanisation de la Gaule
    508 mots | 3 pages
  • La romanisation en gaule
    675 mots | 3 pages
  • La romanisation de la gaule
    390 mots | 2 pages
  • la romanisation de la gaule
    797 mots | 4 pages
  • Romanisation gaule
    601 mots | 3 pages
  • la romanisation de la gaule
    1130 mots | 5 pages