Saintes ou pouliches

Pages: 5 (1209 mots) Publié le: 13 décembre 2012
Saintes ou Pouliches
L’éducation des jeunes filles au XIX siècle
ISABELLE BRICARD

• Structure du livre
• 2 parties
1. L’ ÉLÈVE, à 8 sous-chapitres : L’éducation en famille: la manière douce; Les couvents ou l’éducation «sur les genoux de l’Eglise»; L’éducation religieuse et morale.
2. LA DEBUTANTE, à 5 sous-chapitres: Les soins du corps;La mode; Le bal, «bazar des filles à marier»; Les jeunes filles et l’amour; Le mariage ou comment faire un commencement.
• Une étude qui vise à éclairer les conditions dans lesquelles nos aïeules étaient élevées
• Sujet
• Le sujet du livre est annoncé par l’épigraphe:
«Nous les élevons comme des saintes, puis nous les livrons comme des pouliches.»George Sand, LELIA
• Le livre suit pendant un siècle «les jeunes filles de bonne famille, celles qui poussent comme des modestes violettes à l’ombre des aristocratiques hôtels du Faubourg Saint-Germain et des riches demeures de la Chaussée d’Antin;»

• Éducation
• But: «le perfectionnement dans l’ordre de la nature»
• Il y a trois solutions pour qu’une jeunefille reçoit la meilleur éducation possible:
1. L’éducation domestique< au sein de la famille >
• Le siècle a connu la transformation des rapports familiaux: dès l’habitude des hauts aristocrats qui se contentaient d’embrasser leurs enfants le dimanche< cite pg.16> à la tendresse la plus vraie de l’atmosphère familiale
• Modulations entre tutoiement et vouvoiement: l’aristocratie avaittoujours considéré que « l’enfant ne doit se permettre que de vous baiser la main». Mais, cause des fréquents cas de décès infantil, certains parents ‘’constitutionnels’’ inaugurent la souveraineté de l’affection montrée.
• L’ éducation de la fille n’est pas l’oeuvre isolée de la mere; il y a des nombreux examples où le pater familias y collabore activement et même la prend totalement en main.
•• 2.Les couvents ou l’ éducation «sur les genoux de l’Eglise»
• ‘’On n’élevait pas les jeunes filles pour la vie telle qu’elle est; on les élevait pour la vie telle qu’il faudrait qu’elle fût.’’
• Les adversaires de ce type d’éducation remarquaient: (…) ce soient des religieuses ayant fait voeu de renoncer au monde qui élevent des jeunes filles qui auront y vivre et a s’y faire une place- etla plus brilliante possible.’’ C’est vraiment paradoxale, n’est-ce pas?
• Pour Victor Hugo, comme pour Balzac, rien n’enflamme davantage l’imagination que les grilles caustrales, rien ne prédispose une jeune fille a l’exaltation, au mysticisme ou aux passions comme l’éducation reçue dans les couvents: ‘’Le couvent est une compression qui, pour triompher du coeur humain, doit durer toutela vie.’’< Hugo>


• 3. Le pensionnat laïque
• Institution typique du XIX siecle( bien que le premier en date ait été la Maison royale de Saint-Cyr, fondée en 1686 par Mme de Maintenon)
• La première tentative de sécularisation de l’education féminine.
• Une pionnière: Jeanne Louise Campan, fondatrice de l’« Institution nationale de Saint-Germain »(un pensionnat de jeunes fillesoù furent élevées les filles de la haute bourgeoisie comme les sœurs et les filles adoptives du Napoléon Bonaparte). Puis, parvenu à l’Empire, Napoléon la plaça en 1807 à la tête de la « Maison impériale d’Écouen »(où devaient être elevées les filles des officiers de la Légion d’Honneur).
• Mention about the washing practices
• Le «trousseau des connaissances»
• ‘‘L’aiguille est à la femme ceque la plume est à l’écrivain.’’ < Colette Cosnier>
• Cette phrase est emblématique de la place des femmes dans la société du XIXème siècle, et par conséquent de l’éducation donnée aux jeunes filles de cette époque. Jusqu’à ce que Jules Ferry rende l’école obligatoire pour tous les enfants, l’éducation des filles n’était ni structurée ni contrôlée, et bien souvent réservée aux familles qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Saint
  • Les saints
  • Saintes
  • Saint Benoit et Saint Bernard
  • Le petit prince de saint saint-exupéry
  • Saint anselme
  • Saint bernard
  • Saint malo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !