Sartre

2707 mots 11 pages
L’existentialisme est un humanisme (1946)
Jean Paul Sartre

Exposé de Philosophie.
Introduction :

Jean-Paul Sartre (1905-1980), est un auteur français du XXe siècle qui fut à la tête du mouvement existentialiste en France pendant la Seconde Guerre Mondiale. A la fin de cette guerre il est absorbé par un « boum médiatique » qui lui reproche de démoraliser la société française qui dès lors avait davantage besoins de se divertir. Pour certaines critiques, le moment choisi était quelque peu inapproprié pour lancer le débat sur une définition de l’homme. C’est dans l’optique d’écarter tous les malentendus, que Sartre donne un aperçu plus organisé de sa philosophie lors de la conférence du 29 octobre 1945 à Paris. Ce discours sera retranscrit au courant de l’année 1946 dans l’Existentialisme est un humanisme.

Les principales critiques qui sont adressées au mouvement existentialiste sont celles des marxistes, qui lui reprochent d’inviter les individus à se plonger dans un quiétisme de la consternation, et par conséquent de parvenir à une philosophie aux apparences bourgeoises. Pour les catholiques, les existentialistes suppriment les commandements de Dieu, en faisant cela ils nient les valeurs reconnues par tous, puisque chaque homme pourra faire ce dont il a envie sans être jugé par quiconque. Enfin, certains lui reproche de considérer l’homme comme étant un être isolé de la société et que par conséquent de penser l’individu comme un être éloigné de toute solidarité. Pour résumer, les plaintes émises à l’égard du mouvement concernent davantage le fait de mettre en avant les mauvais côtés de l’existence, au lieu de lui trouver des aspects plus agréables. Ainsi, pour répondre de façon catégorique aux critiques, Sartre préciser au cours de son discours que sa philosophie est exclusivement réservée aux « techniciens et philosophes ».

Il continue en abordant le concept existentialiste et les thèses qu’il défend. Dans un sens général, c’est

en relation

  • Sartre
    9869 mots | 40 pages
  • Sartre
    2278 mots | 10 pages
  • Sartre
    3855 mots | 16 pages
  • Sartre
    1797 mots | 8 pages
  • Sartres
    568 mots | 3 pages
  • Sartre
    1567 mots | 7 pages
  • Sartre
    2185 mots | 9 pages
  • Sartre
    645 mots | 3 pages
  • Sartre
    728 mots | 3 pages
  • Sartre.
    1223 mots | 5 pages