Sartre

Pages: 19 (4615 mots) Publié le: 8 avril 2012
Cours de Langue et de Littérature Françaises, Section Française, Département de Langues Vivantes Européennes, Université d’Ilorin, Ilorin,
Nigeria, 1999, pp. 66-78



L’EXISTENTIALISME SARTRIEN:
CRITIQUES, DEFENSE ET BILAN

Par
Baa Mensa

OBJECTIFS:

A la fin de cet article, le lecteur est censé être en mesure de:


1. savoir définir l’existentialisme etses principes;
2. connaître les critiques faites contre l’existentialisme;
3. savoir les réponses de Sartre aux critiques;
4. savoir notre propre jugement et
5. former sa propre opinion de l’ensemble.

INTRODUCTION

Jean-Paul Sartre, grand philosophe existentialiste du XXe siècle est apprécié par les uns et vilipendé par les autres. Cepère de l’existentialisme athée qui exposera sa philosophie dans des ouvrages divers est en butte à de nombreux reproches auxquels il essaie de répondre. Pour faire le point sur le sujet: “l’existentialisme sartrien: critiques, défense et bilan”, nous comptons définir et exposer globalement l’existentialisme, en évoquer les critiques, présenter les réponses de Sartre et formuler notre propre jugementd’ensemble.


Entamons notre étude par la définition de l’existentialisme. Ceci n’est pas facile et le philosophe danois du XIXe siècle, Kierkegaard, nous en met en garde:


Pour ce qui est des concepts existentiels, le désir d’éviter les définitions est une preuve de tact.1


Mais malgré cette mise en garde nous tenons à présenter cette définition dudictionnaire, Le Petit Larousse Illustré:


Qu’est-ce que l’existentialisme? C’est un mouvement philosophique qui s’interroge sur l’Etre en général à partir de l’existence vécue par l’homme. L’existentialisme s’inspire surtout de Heidegger et de Kierkegaard: son principal représentant en France a été Jean-Paul Sartre.2

En un mot, l’Existentialisme est la philosophie del’Existence, mais cette définition est incomplète sans référence à celle de l’Essentialisme, qui est la philosophie de l’essence. Par “Existence”, entendons-nous simplement le fait d’être, d’exister, par “Essence”, comprenons la nature d’un être.


Ainsi, “je suis un homme” est une petite phrase qui résume les notions d’existence et d’essence. “Je suis”, affirme mon existence tandis que ce quisuit, “un homme”, qualifie mon essence humaine. La grande différence entre l’Existentialisme et l’Essentialisme provient de la primauté que l’un et l’autre accordent aux mots “existence” et “essence”. Sartre nous l’explique:


En termes philosophiques, tout objet a une essence et une existence. Une essence, c'est-à-dire un ensemble constant de propriétés, une existence,c'est-à-dire une certaine présence effective dans le monde. Beaucoup de personnes croient que l’essence vient d’abord et l’existence ensuite … L’existentialisme tient, au contraire, que chez l’homme – et chez l’homme seul – l’existence précède l’essence.3

L’existentialisme français connaît des variantes diverses dont nous ne retenons que deux formes majeures, L’Existentialisme chrétien,principalement représenté en France par Gabriel Marcel et l’Existentialisme athée de Jean-Paul Sartre. Nous nous intéressons ici à ce que Sartre a fait, pour les Français, de l’Existentialisme allemand.


En tant que représentant principal de l’Existentialisme athée en France, Sartre a fortement empreint cette philosophie de sa marque personnelle comme en témoigne Simone de Beauvoir.L’originalité de Sartre, c’est que, prêtant à la conscience une glorieuse indépendance il accordait tout son poids à la réalité. Pour faciliter le retour au concret, Sartre adopte la phénoménologie de Husserl, qui veut… dépasser l’opposition de l’idéalisme et du réalisme, affirmer à la fois la souveraineté de la conscience et la présence du monde, tel qu’il se donne à nous.4...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !