Se demander si un roman doit chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs

645 mots 3 pages
Arthur 1ESL1
Chaventré

DISSERTATION

Se demander si un roman doit chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs revient à se demander si l’auteur doit mettre en avant le caractère imaginaire, inventé, extraordinaire de ses personnages ou bien leurs caractères humain et réaliste. Ne pas faire oublier aux lecteurs que les personnages sont fictifs, c’est prendre le risque de ne pas satisfaire son désir d’évasion et son besoin d’imaginer. Il s’agira donc de définir les fonctions du roman. Un roman doit-il divertir le lecteur de son quotidien en assumant le caractère fictif de ses personnages ou bien renseigner le lecteur sur le réel en lui permettant de s’identifier et de reconnaître des personnages réalistes ? Certes, un roman peut chercher à dissimuler le caractère fictif de ses personnages, mais dans d’autres cas, il assume parfaitement l’aspect extraordinaire et irréel de ses protagonistes afin de plaire au lecteur.

I / Créer des personnages réalistes. a) Pour permettre au lecteur de se reconnaître. b) Pour l’instruire sur le monde dans lequel il vit. c) Pour lui servir de modèle à suivre.

II/ Assumer le caractère fictif des personnages. a) Pour permettre au lecteur de s’évader de son quotidien, de faire fonctionner son imagination. b) Pour s’imaginer un idéal à incarner. c) Pour amuser ou critiquer certain caractères en les amplifiants : Caricature.
I / Créer des personnages réalistes.

a) Pour permettre au lecteur de se reconnaître.

Roman d’apprentissage : Un roman d'apprentissage a pour thème le cheminement évolutif d'un héros, souvent jeune, jusqu'à ce qu'il atteigne l'idéal de l'homme accompli et cultivé. * L’Eduction Sentimentale de Flaubert ou l’on découvre un personnage, Frédéric Moreau à l’âge de 18 ans et que l’on suit jusqu’à se qu’il soit devenu un homme. * Une vie de Maupassant, ou l’on suit l’évolution de la vie d’une jeune fille Jeanne âgée de

en relation

  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    1284 mots | 6 pages
  • Un roman doit il faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs?
    1295 mots | 6 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    2245 mots | 9 pages
  • Dissertation
    1186 mots | 5 pages
  • Le roman
    788 mots | 4 pages
  • la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'à imiter le réel
    2085 mots | 9 pages
  • Le roman
    2282 mots | 10 pages
  • Claude roy : "certains esprits refusent le roman, ils y voient une amusette, un gaspillage de force. ils trouvent la vie ou l'histoire plus riche en histoires, la science plus excitante, et que la philosophie donne mieux à penser".
    764 mots | 4 pages
  • Que vous inspire cette définition de stendhal dans la vie de henri brulard : « un roman est un archet. la caisse du violon qui rend les sons c’est l’âme du lecteur. »
    2475 mots | 10 pages
  • Francais Bac
    910 mots | 4 pages