Segregation

390 mots 2 pages
Depuis déja quelques années, il est servi un discours de la discrimination à l'ensemble de la population.
Ce discours tant à vouloir donner à penser que la discrimination pourrait être qualifié selon deux pôles antinomiques: positif ou négatif.
Qu'en est-il réellement, et quels sens pourrait avoir cette qualification.
C'est le sujet que nous nous proposons d'explorer -de manière incomplète.

L'objet -discrimination- recouvre, en lui même, un processus bien connu de l'étude des mécanismes de différenciation qui interviennent dans l'ensemble du proces de construction de l'individualité.
Il est cette fonction qui, par une confrontation du sujet à la différence, permet de réaliser -au sens d'amener à la conscience- le commun et la singularité en tant qu'appliquéà lui-même, que dans l'ensemble des éléments -objets ou sujets objectivés- qui composent son environnement..
Ainsi, la discrimination est au fondement de l'émergance de tout les savoirs. Ceux-ci par ailleurs ne se structurent et ne se déploient qu'à partir d'individus qui questionnent le sens et la causalité des différences observées.
En psycho, il est certain que l'individuation n'est possible que par l'action conjointe de la discrimination et de l'altérité.

La discrimination est un processus que l'on peut définir comme neutre du fait qu'il n'est pas producteur de jugement de valeur.

Ce n'est pas l'observaton de la différence qui qualifie, classifie et hiérarchise, mais plutôt la représentation qui nous en est montrée, enseignée et qui participe à l'expression de la -ou des personnaliltés que nous élaborons pour entrer en relation avec cet autre -objet ou sujet- qui tantôt nous rassure, tantôt nous effraie.

Dès lors, pourquoi vouloir mettre un qualificatif...
La démarche n'a-t-elle pas fonction de masquer que ce dont on parle en réalité a pour nom ségrégation, et que nous ne souhaitons pas le voir.

La ségrégation est une des utilisations que l'on peut faire de la discimination.
Processus

en relation

  • La segregation
    1117 mots | 5 pages
  • La ségrégation
    314 mots | 2 pages
  • La ségrégation
    2307 mots | 10 pages
  • La ségrégation
    472 mots | 2 pages
  • La segregation
    265 mots | 2 pages
  • Segregation
    1123 mots | 5 pages
  • Segregation
    437 mots | 2 pages
  • Segregation
    555 mots | 3 pages
  • Ségrégation
    1306 mots | 6 pages
  • Segregation
    1943 mots | 8 pages