Sequence Eglise5eme

3136 mots 13 pages
L’EGLISE EN OCCIDENT (4 à 5 heures)

Programme
L’Eglise est présentée comme une structure et un acteur essentiels de l’Occident médiéval. Elle participe à son expansion (évangélisation, pèlerinage, croisades). L’enracinement social et les manifestations de la foi sont étudiés à partir des monuments et des œuvres d’art.

1ère séance : la place de l’Eglise dans la société

Introduction : reprendre le contexte du IXe siècle (invasions, affaiblissement du pouvoir royal) jusqu’au XIIIe siècle. Peu à peu, l’Eglise joue un rôle important tant sur les plans politique, social que religieux.

Problématique : comment se manifeste la puissance de l’Eglise ?

Démarche Supports
I – La puissance de l’Eglise en Occident

1) L’Eglise, une institution hiérarchisée et riche

Etudier l’Eglise comme une institution hiérarchisée avec à sa tête le pape, les cardinaux qui dirigent les clergés régulier et séculier (clercs) et obtiennent l’obéissance des laïcs.

Montrer l’importance du clergé (5 à 10 % de la population).

Etudier l’Eglise comme seconde ou qui remplace l’autorité publique défaillante (limite la violence, s’occupe des malades, donne asile, enseigne).

Expliquer que la puissance de l’Eglise repose sur la richesse qu’elle accumule (par l’impôt et les donations).

Fresque ou tableau d’un concile ou d’une réunion

Schéma de l’organisation de l’Eglise

Texte d’un serment de paix de dieu
Miniature d’un hôtel de dieu

Perception de la dîme
Testament

TRACE ECRITE :

I – La puissance de l’Eglise en Occident

1) L’Eglise, une institution hiérarchisée et riche

Au XIIIe siècle, l’Eglise, avec à sa tête le pape, est une institution hiérarchisé et puissante. Elle limite la violence des laïcs (« paix de dieu ») et se charge de l’enseignement et de l’assistance aux malades qu’elle finance grâce aux donations des fidèles et à la dîme (un impôt en nature).

Schéma de l’organisation de l’Eglise

2ème séance : l’Eglise au cœur de la société

Problématique :

en relation