Socrate

1150 mots 5 pages
Platon Criton

1 / Socrate tente de convaincre Criton de son choix d’accepter sa sentence puisqu’il s’agit d’un choix de raison. Il ne veut pas seulement le persuader en l’éblouissant par son sens de la rhétorique mais il tient à ce qu’il saisisse le sens de sa réflexion : le devoir, le nécessaire respect des lois. Ses arguments sont les suivants : • L’obligation de prendre en considération l’opinion du plus grand nombre qui est à même de nous faire périr… (réputation compromise, enfants non élevés) • La prévalence de vivre bien (sous entendu en accord avec soi-même) sur celle de vivre. • Serait-il juste de m’évader ??? Comment vivre en ayant commis une injustice ???
2/ « L’opinion du grand nombre sur le juste » nous renvoie à l’avis général des citoyens, plus précisément aux commérages, aux « qu’en dira-t-on » , à l’opinion publique qui se permet de juger sans savoir et engendre des polémiques, mauvaises réputations.
« Le motif que voici examine si oui ou non… », C’est-à-dire que ce motif se réfère au choix qui s’impose à nous entre vivre et vivre bien. Sachant que Socrate dans ses propos accorde une importance particulière au concept de vivre bien, en accord avec ses principes.
Les lois de la cité sont ici personnifiées, il s’agit de la « prosopopée des lois » célèbre passage de Platon. Elle reflète admirablement les scrupules de cette haute conscience que l’injustice effraye plus que la mort.
« Sans avoir eu l’assentiment de la Cité » donc des Athéniens, de la justice. La cohésion de la cité dépend des lois et de leur respect par tous.
3/ Les arguments évoqués par Criton sont les suivants : ▪ La mort de Socrate va causer du tort à ses amis, disciples en particulier lui-même qui sera fort peiné de cette perte. Mais ce qui l’inquiète c’est qu’il souffre par la suite d’une « déshonorante réputation » en ayant laissant son ami périr sans être intervenu avec sa fortune. ▪ Il fait allusion à l’argent, au fait qu’il en dispose

en relation

  • socrate
    1655 mots | 7 pages
  • Socrate
    1289 mots | 6 pages
  • Socrate
    301 mots | 2 pages
  • Socrate
    422 mots | 2 pages
  • Socrate
    1274 mots | 6 pages
  • Socrate
    661 mots | 3 pages
  • Socrate
    2551 mots | 11 pages
  • SOCRATE
    266 mots | 2 pages
  • Socrate
    625 mots | 3 pages
  • Socrate
    528 mots | 3 pages