Spinoza BAC 2012

Pages: 5 (1042 mots) Publié le: 30 novembre 2014
La fin de l’Etat n’est pas de faire passer les hommes de la condition d’êtres raisonnables à celle de bêtes brutes ou d’automates, mais au contraire il est institué pour que leur âme et leur corps s’acquittent en sûreté de toutes leurs fonctions, pour qu’eux-mêmes usent d’une raison libre, pour qu’ils ne luttent point de haine, de colère ou de ruse, pour qu’ils se supportent sans malveillanceles uns les autres. La fin de l’Etat est donc en réalité la liberté. [Et], pour former l’Etat, une seule chose est nécessaire : que tout le pouvoir de décréter appartienne soit à tous collectivement, soit à quelques-uns, soit à un seul. Puisque, en effet, le libre jugement des hommes est extrêmement divers, que chacun pense être seul à tout savoir et qu’il est impossible que tous opinentpareillement et parlent d’une seule bouche, ils ne pourraient vivre en paix si l’individu n’avait renoncé à son droit d’agir suivant le seul décret de sa pensée. C’est donc seulement au droit d’agir par son propre décret qu’il a renoncé, non au droit de raisonner et de juger ; par suite nul à la vérité ne peut, sans danger pour le droit du souverain, agir contre son décret, mais il peut avec une entièreliberté opiner (1) et juger et en conséquence aussi parler, pourvu qu’il n’aille pas au-delà de la simple parole ou de l’enseignement, et qu’il défende son opinion par la raison seule, non par la ruse, la colère ou la haine.

SPINOZA
Traité théologico-politique

La connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise. Il faut et il suffit que l'explication rende compte, par lacompréhension précise du texte, du problème dont il est question.
(1) formuler une opinion

Corrigé
Thème : la finalité de l'État, et plus particulièrement l'articulation entre liberté individuelle et État
Problème : comment concilier la multitude de singularités qui compose la société et la nécessité pour l’État d'assurer l'ordre et la paix sociale.
Idée directrice : la finalité de l’État estd'assurer la liberté des individus sans outrepasser son pouvoir 
Structure du texte :
・identification de la finalité de l’État
・pour que soit assurée la paix social il faut que chaque citoyen ait renoncé à son droit d'agir de son propre chef
・pour autant un tel renoncement ne suppose pas de renoncer en même temps à sa liberté de penser qui est un droit absolu
Enjeu : il s'agit d'affirmer la toutepuissance de l'État sans compromettre la liberté des individus, autrement dit de fonder la liberté de penser en tant que puissance, fondement et en même temps limite d'exercice du pouvoir.

Moments et concepts clés :
            Dans un premier temps Spinoza s'oppose (« n'est pas ») à une conception simplement autoritaire ou disciplinaire de l' État. S'il s'agissait simplement d'assurer larationalité de l’État on pourrait très bien affirmer que la fin est atteinte dès lors que les citoyens seraient soit livrés à eux-même et à leur liberté naturelle.  S'il s'agissait simplement d'assurer l'ordre social on pourrait affirmer que le but est atteint dès lors que les citoyens seraient totalement soumis à la contrainte. Or Spinoza refuse autant la délégation de la rationalité que lasoumission aveugle à l'autorité. Ce faisant il répond aux défenseurs du droit naturel tenté de légitimer la toute puissance de l'irrationalité (Calliclès dans le Gorgias de Platon par exemple) et en même temps il récuse l'autoritarisme qui prétendrait nier ce même droit naturel au nom d'une rationalité supérieure (droit divin par exemple).
            Au contraire il affirme que l'institution de l'Étatvise non seulement la paix sociale, mais aussi la paix individuelle entre les puissances contradictoires, et enfin l'exercice de la raison.
            Spinoza en conclut que la fin de l’État est la liberté. Ici il faut rappeler dans le détail que la liberté Spinoziste n'est pas le libre-arbitre cartésien.
                                               *          *          *
            En...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bac 2012
  • Bac 2012
  • Bac l 2012
  • Bac 2012
  • Bac 2012
  • BAC S Mathematiques 2012
  • Bac 2010/2011/2012
  • Bac français 2012 s et es

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !