Suffit il de voir pour savoir?

Pages: 7 (1644 mots) Publié le: 10 mars 2013
Introduction
Dans Le Bourgeois gentilhomme de Molière, monsieur Jourdain fait venir chez lui son tailleur, parce que les chaussures qu'il lui a faites « le blessent furieusement ». Afin de ne pas avoir à le rembourser, ce dernier prétend alors que les souliers sont parfaits : « Ils ne vous blessent point », affirme-t-il, « vous vous imaginez cela ». Et Jourdain de répondre : « Je me l'imagine,parce que je le sens. Voyez la belle raison. » Lorsque la sensation m'indique que mes pieds me font mal, on a beau vouloir me convaincre que je me trompe, la souffrance, elle, demeure bien réelle. Nous sommes donc tout naturellement enclins à faire confiance à nos sensations, et à croire le témoignage de nos sens : je ne serais certain au fond que de ce que je vois, entends, touche, bref, sens etressens. Cependant, quand je me baigne et que je trouve l'eau froide, mon voisin peut la trouver tiède : si ma sensation de froid n'est pas douteuse, puis-je alors simplement attribuer la froideur à l'eau ? Ma sensation en effet s'explique peut-être non par la température de l'eau en soi, mais parce que je suis malade, en sorte qu'elle en dirait finalement plus long sur moi-même que sur lemonde. Alors, suffit-il de voir pour savoir ? En d'autres termes : la perception est-elle à soi seule suffisante pour constituer la connaissance ? Le problème est le suivant : non seulement il est délicat de savoir ce qui, dans l'acte perceptif, vient de l'objet, et ce qui vient du sujet, mais la perception, toujours singulière, semble ne pas suffire à l'exigence d'universalité du savoir. Je peuxcertes voir ce triangle, et voir par une construction géométrique que la somme de ses angles est égale à 180 degrés ; mais comment passer de cette conclusion tirée à propos de ce triangle-ci, à un théorème universellement valable, c'est-à-dire vrai pour tous les triangles possibles ?
I. La thèse empiriste : tout savoir dérive d'un voir premier
Dans la Métaphysique, Aristote distingue l'expérience,l'art (au sens d'activité productrice) et la science : « la science et l'art adviennent aux hommes par l'intermédiaire de l'expérience […]. L'art naît lorsque, d'une multitude de notions d'expérience, se dégage un seul jugement universel. » Selon Aristote en effet, tout produire et tout savoir proviennent de l'expérience, laquelle est « quelque chose qui provient de la mémoire » : quand quelquechose se répète et que je garde le souvenir de cette répétition, je finis par en acquérir l'expérience. Ainsi, je peux savoir par expérience que telle tisane soigne ma nausée, parce qu'elle a plusieurs fois réussi à m'en soulager. Mais cette expérience ne saurait à elle seule constituer un savoir. Pour savoir, il ne suffit pas de voir qu'à chaque fois, telle plante produit sur moi tel effet : onpasse de l'expérience au savoir quand on a saisi à travers la diversité des expériences répétées une règle commune, c'est-à-dire un principe qui vaut pour tous les cas. En d'autres termes, on passera de l'expérience de la guérison à l'art de la médecine, lorsqu'on saura que telle plante soigne telle maladie en général, et pas seulement tel malade. Ce qui donc permet de passer de la simpleexpérience à la science, c'est la connaissance des causes : je passe de la guérison d'un malade particulier à la guérison d'une maladie en général, quand je sais pourquoi le remède agit.
Or, la perception à elle seule ne me livre précisément jamais la cause dont il s'agit, mais toujours seulement sa conséquence ou son effet : si savoir, c'est justement savoir la cause, alors voir l'effet ne peut suffireà constituer la connaissance. Savoir, c'est alors remonter de l'effet que je vois à sa cause que je ne vois pas.
D'autre part, le savoir est toujours savoir du général alors que la sensation est toujours singulière. Mais alors, comment passer de ce triangle-ci que je vois devant moi, à des propriétés valant pour tous les triangles en général ? Pour les empiristes, nous connaissons bien par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • suffit il de voir pour savoir
  • Suffit-il de voir pour savoir?
  • Suffit il de voir pour savoir ?
  • Suffit-il de voir pour savoir?
  • Suffit il de voir pour savoir
  • Suffit-il de voir pour savoir?
  • Plan pour le sujet : Suffit-il de voir pour savoir ?
  • voir pour savoir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !