Syndrome de guillain-barré

Pages: 16 (3904 mots) Publié le: 12 mars 2013
Syndrome de Guillain-Barré

1

Syndrome de Guillain-Barré
Syndrome de Guillain-Barré
Classification et ressources externes
CIM-10 CIM-9 OMIM DiseasesDB G61.0 357.0
[1] [2] [3]

139393 5465

[4]

MedlinePlus 000684 [5] eMedicine MeSH emerg/222 D020275
[6]   neuro/7 [7]

pmr/48

[8]

neuro/598

[9]

[10]

Mise en garde médicale

Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) ousyndrome de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. On l'appelle également polynévropathie aiguë inflammatoire démyélinisante, polyradiculonévrite aiguë idiopathique, polynévrite aiguë idiopathique ou paralysie ascendante de Landry.

Généralités
Le trouble, communément appelé syndrome de Guillain-Barré, est une maladie rare qui affecte lesnerfs périphériques de l'organisme. Il se caractérise principalement par une faiblesse des membres inférieurs et supérieurs, voir une paralysie, et s'accompagne souvent de troubles sensitifs ( ils sont au second plan ) à type d'hypoesthésie en « gants » et en « chaussettes » et prédominant sur le toucher. Le syndrome se manifeste de manière sporadique. Il est imprévisible et peut survenir à toutâge, indépendamment du sexe. La paralysie peut être partielle ou totale ( voir descriptif suivant ). La maladie comporte 3 phases d'évolution : phase d'installation suivi de la phase plateau et la phase finale dite de récupération. La gravité de la pathologie peut varier considérablement d'un cas moyen pouvant même ne pas être porté à la connaissance d'un médecin, à celui d'une maladie dévastatriceliée à une paralysie presque totale plaçant le patient entre la vie et la mort. Il n'y a pas de cas semblable du SGB, étant donné qu'il s'agit d'une maladie auto-immune. Le service de Réanimation est indispensable pour les cas sévères touchant le système végétatif du patient. Sondes gastrique et urinaire, intubation sera de vigueur pour la ventilation assistée, voir la trachéotomie pour lesinfections bronchiques ( aspirations et traitements ). D'autres examens complémentaires viennent s'ajouter quotidiennement : anticoagulant ; radios ; prises de sang ; gazométrie artérielle ; calmants sédatifs ; médicaments neuropathiques ; kinésithérapie ... Le malade se retrouve dans une situation d'état tétraplégique complète et végétatif. Il sera dépendant d'une assistance à 100 %. Par la suite, unepériode indéterminée dans un centre de rééducation sera indispensable selon le degré d' invalidité atteint. La rééducation du patient est complète ( plusieurs mois ou années pour les pathologies lourdes ). On pense aujourd'hui que c'est de séquelles de cette maladie que souffrait le président américain Franklin D. Roosevelt, paralysé des jambes à partir des années 1920, et non de la poliomyélite,comme avancé à l'époque[11].

Syndrome de Guillain-Barré

2

Historique
En 1859, un médecin français, Octave Landry, décrivit en détail un trouble nerveux paralysant les jambes, les bras, le cou et les muscles respiratoires. Plusieurs rapports d'un trouble similaire arrivèrent d'autres pays. La preuve de Quincke en 1891, après un prélèvement du liquide céphalo-rachidien au moyen d'uneaiguille placée dans le bas du dos, a ouvert la voie à trois médecins parisiens, Georges Guillain, Jean Alexandre Barré et André Strohl qui montrèrent en 1916 l'anomalie caractéristique d'une augmentation des protéines du liquide céphalo-rachidien avec numération normale des cellules chez deux soldats avec paralysie généralisée transitoire[12]. Depuis lors, plusieurs chercheurs ont rassemblé desinformations supplémentaires à ce sujet. Afin de faciliter la communication entre médecins et patients, on utilise simplement le terme « Syndrome de Guillain-Barré ».

Épidémiologie
La fréquence de la maladie est d'environ 1 à 2/100000 cas de SGB par an . Dans la majorité des cas ( 80 % ), les personnes atteintes récupèrent leurs capacités physiques ( voir séquelles légères ) au bout de 6 à 12...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire guillain-barré
  • syndrome
  • Le chevalier de la barre.
  • Syndrome diogène
  • Syndrome de l étrangeté
  • Code barre
  • syndromes amnésiques
  • Syndrome de turner

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !