Tchernobyl

Pages: 6 (1483 mots) Publié le: 17 juin 2014



Introduction :

Le 26 avril 1986, un accident met en émoi l’ensemble de la population mondiale, un des quatre réacteurs de la centrale de Tchernobyl (Ukraine) explose et brûle. 5 tonnes de combustible radioactif sont alors libérés dans l’atmosphère, sous forme de nuage qui va se disperser aux quatre coins de l’Europe. Bien que cette accident nucléaire ne fût pas le premier, il est deloin le plus médiatisé, jusqu’à même devenir un symbole des risques nucléaires.
Dans cet exposé, nous nous limiterons aux impacts de cette catastrophe sur la population Française et Allemande.


Mesure de la Radioactivité :

La radioactivité d’un échantillon se caractérise par le nombre de désintégrations de noyaux radioactifs par seconde qui s’y produisent.
+ L’unité de mesure dela radioactivité est le Becquerel (Bq).
1 Becquerel= 1 désintégration par seconde
 L’ancienne unité de mesure de la radioactivité est le Curie (Ci), telle que
1 Ci = 37 milliards de Bq.
Cette mesure rend compte du nombre de désintégrations, mais pas de leur énergie, ni de leur effet sur l’homme. 
+L’unité de mesure de la dose absorbée est le Gray (Gy) qui correspond à l’énergie cédée par unité demasse. 
1 Gray= 1 joule par kilo de matière irradié.
Cette unité permet donc de mesurer la quantité de rayonnements absorbés par un organisme ou un objet exposé aux rayonnements.
+L’unité de mesure de l’impact des rayonnements sur l’homme est le Sievert (Sv). Cependant l’unité utilisée en pratique est le (mSv)
1 Sievert= 10−3 milliSievert.






Gestion de la crise :

En matière degestion de crise, l’accident de Tchernobyl appelle plusieurs constats. Globalement, il apparaît que personne n’était correctement préparé pour une telle crise.
En France, des leçons en matière de gestion de crise ont été tirées à divers niveaux. Elles concernent d’abord les capacités de mesure de la radioactivité dans l’environnement, qui sont évidemment cruciales. Les réseaux de surveillance de laradioactivité ambiante ont été particulièrement développés.
De nouvelles méthodes d’expertise de crise ont également été développée et sont mises en œuvre lors d’exercices réguliers, ce qui fait probablement du nucléaire un des secteurs industriels aujourd’hui les mieux préparés à gérer une situation d’urgence d’origine accidentelle.
Les analyses de sûreté menées après l’accident de Tchernobylont conclu à l’insuffisance de la capacité des systèmes des RMBK à évacuer la pression résultant de certains scénarios accidentels. Des modifications ont alors étés apportées à ce système pour en augmenter la capacité d’évacuation et de dépressurisation lors de telles situations accidentelles.
La gestion à moyen et à long terme, après un accident nucléaire, est plus complexe. La doctrinefrançaise est en cours d’élaboration. Elle impliquera une organisation différente de celle de la situation d’urgence et prendra en compte les leçons tirées de l’accident de Tchernobyl.
Au niveau de la communication, la création d’une échelle de gravité nationale des événements significatifs pour la sûreté, permettant aux médias de mieux percevoir l’ampleur des risques associés a été adoptéeinternationalement.
Elle comporte 7 degrés, Tchernobyl se plaçant au niveau 7.

Il a été décidé de distribuer aux populations vivant à proximité d’une centrale française des pastilles d’iode à absorber en cas d’accident grave pour prévenir l’apparition de cancers de la thyroïde, on remarque aussi un intérêt accru porté aux plans d’urgence interne (PUI) et aux plans particuliers d’intervention (PPI) avecl’instauration d’exercices préventifs obligatoires.
Un accord international sur le niveau de contamination des denrées alimentaires entrant dans le commerce international a été conclu.  
Des travaux initiés après l’accident de Three Mile Island ont abouti à la réduction des conséquences d’un possible accident, notamment le passage des éventuels rejets dans un filtre qui réduit leur nocivité et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tchernobyl
  • Tchernobyl
  • Tchernobyl
  • Tchernobyl
  • Tchernobyl
  • Tchernobyl
  • tchernobyl
  • Tchernobyl

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !