Théâtre de l'absurde 'exposé"

2102 mots 9 pages
Le Théâtre de L'absurde

II:Caractéristiques, crises et critiques du théâtre de l'absurde

Comme tout genre qui se respecte, le théâtre de l'absurde n'échappe pas à la règle et possède ses propres caractéristiques, mais aussi ses propres idéaux ainsi que des valeurs qui lui sont singulières.
Ainsi, cette multitude de facteurs apportent au genre du théâtre de l'absurde une identité qui lui est unique, se démarquant ainsi de tous les autres genres de théâtre de l'époque.

1.Les caractéristiques, Fruit de l'identité unique du mouvement

Représentation explicite de l'absurde, dans la pièce intitulée "La Leçon" d'Eugène Ionesco.

En effet, le théâtre de l'Absurde se caractérise donc par de nombreuses conditions théâtrales, qui vont aussi bien de la mise en scène jusqu'aux idées et morales véhiculées par l'Histoire de la pièce. D'une part, on constate dans la mise en scène du théâtre de l'absurde un déni total de réalisme concernant tous les facteurs importants dans une pièce de théâtre. Ainsi, les personnages et l'intrigue en deviennent peu crédibles et participent au jeu satirique prône par le mouvement.
A cela s'ajoute souvent l'imprécision concernant le cadre spatio-temporel de la pièce (Un exemple concret pourrait aisément se porter sur « Le Roi se Meurt » de Ionesco, pièce dans laquelle le cadre spatio-temporel demeure extrêmement vague.), ce qui ajoute également une touche de dérision due à cette imprécision inexpliquée. D'autre part, le théâtre de l'Absurde se permet de s'approprier et de jouer avec chacun des éléments qui forment l'identité d'une scène dans un but encore et toujours purement absurde. Ainsi, le cadre temporel par exemple, est lui même utilisé de façon grotesque et incohérente pour appuyer l'effet de ridicule ( Temps remontant en arrière, Pendule sonnant un nombre spectaculaire de fois alors que sensée sonner théoriquement seulement une fois par heure, etc...)
On ne négligera également pas le langage, qui est également le

en relation

  • Theatre de l'absurde
    615 mots | 3 pages
  • Beckett
    2879 mots | 12 pages
  • Rhinocéros
    1212 mots | 5 pages
  • L'absurde chez camus
    759 mots | 4 pages
  • Théatre du 20ème sièce
    979 mots | 4 pages
  • Theatre de l'absurde
    617 mots | 3 pages
  • mohamed dans les iles
    710 mots | 3 pages
  • Le théâtre de l'absurde
    1368 mots | 6 pages
  • Fin de partie, beckett
    744 mots | 3 pages
  • Le théâtre de l'absurde
    762 mots | 4 pages