theorie des organisations internationales

Pages: 116 (28811 mots) Publié le: 15 août 2014

THÉORIES DES RELATIONS INTERNATIONALES
26/01/2011
GÉNÉRALITÉS
Ce cours sera bâti autour des théories des relations internationales.
A QUOI RENVOIE LE CONCEPT INTERNATIONAL ?
Sur le plan historique : le mot international est la création de Jeremy BENTHAM.
Ce mot apparaît dans l’ouvrage intitulé « Introduction tothe Principles of Moral and Legislation ». Le mot est introduit en France en 1801. Le concept international est une innovation linguistique dans un contexte où le monde est dynamique et où il ya des règles qui prescrivent les relations entre États souverains et où le monde est en évolution.
1618-1648 Pendant cette période se déroule la guerre des 30 ans, en Europe occidentale, il y aémergence de l’État nation.
Jusqu’en 1618, les hommes et les femmes vivant dans un espace précis s’organisent politiquement notamment en matière de gouvernance. Il y a un souci de savoir quelle est l’instance qui prend la décision dans la communauté.
Plusieurs organisations politiques s’étant succédées jusqu’en en 1618 pendant la mise en place des empires qui constituent à cette époque, la formeorganisationnelle la plus évoluée.
Le Saint Empire Romain de la Nation Germanique en est une illustration ; il repose sur une double légitimité d’où l’aigle à 2 têtes. La double légitimité repose sur la papauté, et la dynastie catholique des Habsbourg. La papauté incarnant l’autorité spirituelle, et la dynastie l’autorité temporelle.
L’Empire : est une forme d’organisation politique articuléeautour d’un centre qui s’impose par la violence à la périphérie. Autrement dit, il existe des peuples assujettis qui sont soumis au respect du Centre. L’Empereur qui règne sur l’empire est consacré par le Pape.


D’OU VIENT LA GUERRE ?
L’aspiration à la liberté est présent partout, surtout que le rapport de force n’est jamais stable. Les peuples vont chercher à s’affranchir du contrôle du Pape etcelui de la dynastie des Habsbourg. L’Europe connaît à l’époque un certain recul du christianisme. Les peuples enclenchent donc les guerres de libération entre 1618 et 1648. La guerre se solde par la défaite de l’empire et de la papauté, et tous les acteurs de la guerre se retrouvent à Westphalie. A noter, le centre de l’empire c’est Rome et le peuple dominant est germanique. Le traité deWestphalie est donc l’acte de naissance de l’État nation (Territoire délimité par des frontières – Population – gouvernement). Le traité de Westphalie consacre le principe de territorialité des unités politiques. Ces territoires vont correspondre aux limites des populations culturellement homogènes. A l’intérieur de ceux-ci, il y a une autorité politique centrale ; c’est l’État en termes de technologiepolitique (Europe Occidentale, moitié du 17ème siècle). On peut donc dire que l’État est une forme d’organisation territorialisée, reposant sur des frontières. La politique quant à elle est l’art de gérer les affaires de la cité. Ceci permet de différencier l’État et l’Empire : L’État est une forme d’organisation politique particulière avec une limite spatiale ≠ de l’Empire où l’espace est conquiset où il n’y a pas de frontière. A partir du traité de Westphalie, apparaît des souverainetés (1648), le Pape et l’Empereur en sont les détenteurs.
Enoncé de la souveraineté externe et interne dérivant du traité de Westphalie
Souveraineté externe : Le traité de Westphalie énonce que l’État ne reconnaît aucune autorité au dessus de lui ; tout État reconnaît en un autre État son égal. Aucun État nedoit s’immiscer dans les affaires intérieures de l’autre.
Souveraineté interne : L’État exerce une autorité exclusive sur les populations vivant à l’intérieur de son territoire.
TRANSFORMATIONS POST WESTPHALIENNES 
Avant Westphalie, les relations entre les peuples sont verticales dans un environnement hiérarchique (Même si de temps en temps, il y a des petites révoltes matées dans le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Théorie des organisations
  • Theorie des organisations
  • Théorie des organisations
  • Théorie des organisations.
  • théorie des organisations
  • Theorie des organisations
  • Théorie des organisations
  • Théorie des organisations

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !