Un lecteur peut-il s’identifier à un personnage dont le romancier lui présente un portrait négatif ?

Pages: 6 (1413 mots) Publié le: 10 octobre 2010
Dissertation de Français : un lecteur peut-il s’identifier à un personnage dont le romancier lui présente un portrait négatif ?

L’identification du lecteur avec un personnage de roman est phénomène assez « vaste ». En effet il s’agit de se reconnaître dans le personnage mais aussi d’adopter ses sentiments, d’avoir de la sympathie pour lui, d’approuver ses actions… Il y a une tendance quidit que pour s’identifier avec un personnage, il faut que celui-ci soit exemplaire. Or, qu’arrive-il avec les personnages dits « négatifs » ? Un lecteur peut-il s’identifier à un personnage dont le romancier lui présente un portrait négatif ? Dans ce cas, il faut tout d’abord comprendre le mot « négatif » de la manière la plus large : négatif pour le lecteur, pour l’auteur, pour les autrespersonnages du roman… Il est donc intéressant de voir dans quelle mesure un lecteur peut s’identifier avec un personnage « négatif », pour après

Nous allons nous intéresser tout d’abord l’identification avec ce type de personnages est possible car ils sont composés d’éléments propres à la majorité des personnes. Il aussi important de noter que le roman est un endroit privilégié pour connaître unpersonnage dit « négatif » dans toute son étendue, ce qui permet de le comprendre. Finalement, il
Il faut bien le dire : dans le monde il y a plus de personnes médiocres que des héros exemplaires. La médiocrité, c'est-à-dire l’échec social, économique, amoureux, intellectuel… est une caractéristique propre à la majorité de l’humanité. Quelle est la proportion de savants, de riches, depersonnes qui « sortent du lot » parmi le nombre total d’habitants sur la planète ? Elle est insignifiante. Un personnage qui justement incarne cette médiocrité est par conséquent bien plus proche de la majorité des êtres humains. Prenons en tant qu’exemple le personnage d’Harry Haller, personnage principal du roman d’Hermann Hesse, Le loup des steppes. Celui-ci décrit sa relation avec le monde de lamanière suivante : " En effet, si la foule a raison, si cette musique des cafés, ces plaisirs collectifs, ces hommes américanisés, contents de si peu ont raison, c'est bien moi qui ai tort, qui suis fou, qui reste un loup des steppes, un animal égaré dans un monde étranger et incompréhensible, qui ne retrouve plus ni son climat, ni sa nourriture, ni sa patrie." On voit de donc que le personnage deHaller se présente d’une manière « négative » (ce terme reste néanmoins très subjectif), dans le sens où c’est une personne exclue de la société et qui va a l’encontre de celle-ci. Celui-ci se caractérise de même par sa solitude et ses échecs amoureux : « Eh! oui, j’aime aussi le contraste entre ma vie désordonnée, solitaire, traquée et sans amour, et ce milieu familial et bourgeois », dit-ilquand il compare sa vie adulte avec la vie bourgeoise qu’il menait dans son enfance. Un lecteur ordinaire est donc bien plus propice à s’identifier avec un personnage de ce genre, qu’avec un personnage idéalisé : les points communs (à compléter).
Un autre point qu’il est essentiel de développer est le rôle que joue l’espace romanesque et ses facultés pour s’affranchir de toute morale, dans lacompréhension d’un personnage a priori « négatif ». Le roman, bien qu’il puisse être ancré dans un univers dit réaliste, ne reste pas moins séparé de notre réalité : le lecteur « s’immerge » dans l’univers romanesque, mais il est néanmoins séparé de lui par le fait que cet univers est une fiction.  Cette séparation offre au lecteur une position privilégiée : il voit les actions des personnages enétant séparé des règles, de la morale propres à l’univers du roman. D’un autre côté, le roman est un espace qui donne aux personnages le temps de rendre compte de leur complexité en tant qu’êtres humains. Le lecteur peut donc voir, dans les romans, toutes les subtilités des personnages, tout en étant séparé de la morale qui pèse sur eux. Quel est le résultat ? Le résultat est que l’on n’accuse pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on s'identifier à un personnage négatif ?
  • Pourquoi le lecteur aime à s’identifier au personnage principal ?
  • Un lecteur peut s'identifier
  • Peut on s'identifier au personnage de comédie?
  • Peut-on s'identifier au personnage de théâtre?
  • Pour aprécier un roman, un lecteur a-t-il besoin de s’identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ?
  • Pour apprécier un roman le lecteur a t il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ?
  • pour apprécier un roman un lecteur a t il besoin de s'identifier au personnage principal plan

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !