Une connaissance de soi par soi est elle envisageable?

1759 mots 8 pages
INTRODUCTION :
A la question « Est-ce que je me connais moi-même ? », il est difficile de répondre parce que notre avis et ceux des autres peuvent différer. Qu’y a-t-il de commun entre ce que je pense connaître de moi et ce que les autres pensent connaître. On aurait tendance à dire, que nous sommes ceux qui nous connaisse le mieux puisque nous sommes ceux les plus proches de notre vie intérieure. Et pourtant le problème de l’objectivité retombe toujours. Qui plus est, lorsqu’un sujet dit qu’il se connaît, c’est uniquement parce qu’il a conscience de certaines de ses réactions, de ses opinions. Or connaître c’est chercher la réalité profonde, c’est trouver les causes réelles des faits. On suppose alors qu’un sujet pense que « se connaître » c’est uniquement s’arrêter aux apparences immédiates sans d’explications… « La connaissance de soi par soi est-elle envisageable ? »
Autrement dit, peut-on se connaître nous-même ? Peut-on prendre du recul sur nous-même pour nous juger ? Lorsqu’un sujet pense se « connaître », connait-il le sens de ce qu’il dit ?
Ce sujet pose donc le problème de l’objectivité du jugement de soi. Le problème de la différence entre mon jugement sur moi-même et celui des autres. Ainsi que le problème de la définition du verbe « se connaître ». Peut-on réellement se juger soi-même tout en restant objectif ? Est-ce que le jugement de « moi-même » pourrait s’apparenter au jugement entre sujet et objet ?
PARTIE 1

La connaissance de soi par soi est censé être envisageable puisque nous sommes les seuls à nous connaître réellement grâce à notre passé et notre proximité avec notre fort intérieur. Nous sommes ceux qui fréquente le plus notre « soi-même » ce qui pourrait nous faire dire que personne nous connaît mieux que nous même.
Aujourd’hui, nous savons que la connaissance de soi passe par la conscience de soi. Or, un sujet en général est toujours conscient de lui puisqu’il pense. Autrement dit, si nous sommes conscients de nous-même nous

en relation

  • La connaissance de soi: est-elle plus facile que la connaissance des choses ? in
    569 mots | 3 pages
  • Si la connaissance de soi est utopique, devons-nous pour autant y renoncer ?
    1497 mots | 6 pages
  • La connaissance de soi peut-elle être sincère?
    606 mots | 3 pages
  • Est-ce un devoir de se connaitre ?
    1877 mots | 8 pages
  • Peut-on être soi-même sans se connaitre ?
    1358 mots | 6 pages
  • Puis-je me connaitre moi même
    1468 mots | 6 pages
  • Connaissance de soi maçonnique
    502 mots | 3 pages
  • Dissertation connaissance de soi
    1565 mots | 7 pages
  • connaissance de soi intro
    293 mots | 2 pages
  • Philo
    1463 mots | 6 pages
  • Suis je le mieux placé pour me connaître moi-même ?
    1770 mots | 8 pages
  • Peut-on désirer sans souffrir
    914 mots | 4 pages
  • Peut-on penser contre soi-même? dissertation de tes
    1769 mots | 8 pages
  • Delarue
    2124 mots | 9 pages
  • L connaissance de soi est elle possible?
    1801 mots | 8 pages