Voyage au bout de la nuit

Pages: 11 (2679 mots) Publié le: 24 août 2013
Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline

* L’Auteur :
 
Louis- Ferdinand DESTOUCHES (1894-1961), plus connu sous le nom de sa grand-mère Louis- Ferdinand CELINE, est médecin et écrivain français. Il participe à la Première Guerre Mondiale, est blessé puis décoré. Il travaille ensuite pour une compagnie de traite qui l’envoie en Afrique. Ayant écrit des pamphlets antisémitesdont Bagatelles pour un massacre (1937), il critique également le régime de Vichy, les gaullistes, les communistes…Obligé de s’enfuir à la Libération, il n’est gracié qu’en 1951 et peut revenir en France après avoir passé plusieurs années au Danemark. Il a écrit des romans (Voyage au bout de la nuit, 1932 ; Nord, 1960…), des pamphlets (Mea culpa, 1936 ; L’école des cadavres, 1938…) ou encore des piècesde théâtre (L’Eglise, 1933).

Voyage au bout de la nuit ressemble à une autobiographie romancée puisque ce livre est écrit à la première personne du singulier et qu’il décrit des lieux, évènements… que Céline a visité, vécu…(Première Guerre Mondiale, Afrique coloniale, Usine Ford à Détroit…). Cependant, il est important de rappeler qu’il ne s’agit que d’un roman dont le personnage principal senomme Ferdinand Bardamu et dont nous suivons la vie pendant une vingtaine d’années de 1914 environ au début des années 1930.
Le langage utilisé est familier au début du roman, il va ensuite se hausser. Bardamu s’engage dans l’armée française sur un coup de tête. Il décrit alors les horreurs de la guerre, les fusillés pour l’exemple notamment, et affirme son hostilité au conflit. Il rencontre aucours d’une patrouille un personnage qui va le suivre tout au long du roman : Léon Robinson. Son attrait pour les femmes transparaît également, il s’amourache d’une jeune infirmière américaine nommée Lola qui ne comprend pas son pacifisme qu’elle prend pour des sentiments antipatriotiques. Ferdinand sort de la Grande Guerre par la petite porte en se faisant interner dans un asile, son caractèred’antihéros transparaît alors, ce manque de courage est aussi un caractère de Robinson. Bardamu critique le patriotisme exacerbé de la nation en guerre, il se moque des élans patriotiques d’un des patients de l’asile, élans qu’il perçoit comme le meilleur moyen de rester éloigner des combats et du tribunal militaire en s’attirant la sympathie du directeur des lieux, grand décideur de l’état de sespatients et de leur maintien à l’asile.
            Ferdinand fait ensuite route vers l’Afrique, bercée d’illusions, à bord d’un navire où il devient rapidement la tête de turc des autres passagers, victime de la bêtise et des pulsions animales des autres hommes libérées par la longueur de la traversée. Il réussit à se tirer de la mauvaise passe grâce à son talent d’orateur et à quelques tournées. Lesimages d’Epinal que Bardamu entretenaient à propos des colonies françaises s’évaporent dès qu’il pose le pied à terre. Chaleur et insectes, asservissement des indigènes et comportement des coloniaux lui sautent aux yeux. Les Noirs se prostituent, abusent d’alcool, sont montrés comme des imbéciles non civilisés…Les Blancs se moquent d’eux, les considèrent comme des esclaves. L’agressivité est larègle dans les rapports coloniaux-indigènes mais aussi entre Blancs. Arrivé dans une ville côtière, Fort-Gono, où il séjourne quelques jours, Ferdinand est ensuite muté plus en avant dans la forêt tropical malgré ses tentatives d’hospitalisation (en souvenir de sa carrière de Poilu). Il remplace un individu [qui se trouve être Robinson] qui tenait une petite boutique en pleine jungle et qui lui volele peu d’argent qui lui était destiné et ne lui laisse que quelques boîtes de conserve de cassoulets, une cargaison de chaussettes et une cabane croulante. Buvant de la vase, malade, apeuré d’avoir à rendre compte de l’état du commerce qu’il est censé tenir, Ferdinand décide de fuir à travers la jungle et rencontre un Espagnol esseulé lui aussi qui lui indique une possession côtière...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage Au Bout De La Nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • voyage au bout de ma nuit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !