A une passante

Pages: 8 (1915 mots) Publié le: 7 octobre 2012
A une passante de Charles Baudelaire


Introduction :

Il s’agit ici d’une rencontre avec un thème romanesque plus que poétique puisqu’ici Baudelaire fait un thème poétique avec un coup de foudre, mais c’est surtout un poème Baudelairien qui finit par le Spleen.
La Femme dans ce poème utilise un place particulière c’est l’objet de l’amour du poète, mais il n’y a pas une vision romantiquetraditionnel que l’on peut avoir d’elle (femme fragile, adorée autour duquel l’auteur dépose ses vers, une poésie) chez Baudelaire la femme à une image tout à fait différente. Ses inspiratrices sont des femmes : ses maitresses qui ont compté dans sa vie : Jeanne Duval, Madame Sabatier et Marie Daubin. On pourrait être étonnés des visages féminins donnés par Baudelaire car l’image qu’il donne à lafemme : tout en leur rendant hommage, il s’en méfie. L’envie d’un bonheur lié au lyrisme.

On est dans un Tableaux parisiens devenu très important. Lors de sa première édition en 1857 il y avait 8 tableaux lors de sa deuxième édition en 1861 il y avait 18 tableaux :
- Il y a une partie esthétique consacré aux spectacles de la ville.
- La ville est représentée sur les tableaux diurnes
-et sur les tableaux nocturnes.

La deuxième partie des Fleurs du mal. Baudelaire est en quête d’un idéal propulsé dans un Spleen et un spectacle de la capitale.

Ce poème est une rencontre qui arrive au hasard lorsqu’il croise une passante, ce poème fait partie des poèmes dédicaces « A une passante ». Il n’y a pas d’être féminin identifiable, elle reste dans l’anonymat complet de la rue.L’originalité est qu’on a à faire à une rencontre fortuite, brutale qui sera sans lendemain.
Le thème de la rencontre est plutôt romanesque car sans rencontre il n’y a plus d’histoire, c’est un moment fort du roman. Le thème de la rencontre est plutôt romanesque car sans rencontre, il n’y a pas d’histoire. Habituellement : une rencontre = à début d’une histoire sentimentale.

Plan :
I. Un thèmeromanesque

II. Un thème poétique
A) La rencontre idéalisée par l’amour
B) Le coup de foudre

III. Un poème baudelairien
A) La rencontre n’aura pas lieu
B) Le coup de Spleen

I Un thème romanesque

La rencontre un thème fort d’un roman, c’est souvent le début d’une histoire. Etymologiquement une rencontre veut dire hasard. C’est un fait qui peut arriver à tout moment.
Il y a trois tempsdans une rencontre :
- ce qui s’est passé avant
- pendant la rencontre
- Après

Dans la brièveté du sonnet, le seul moment évoqué est le moment de la rencontre.
Pour qu’il y ait une rencontre il faut phénomènes :
- échange de regard
- échange de propos
- échange de geste

Il va être intéressant de vérifier si cette rencontre a eu lieu ou si elle est le pure fruit de l’imagination dupoète.
Nous allons voit :
- le lieu
- le personnage
- les faits.

Il y a la présence des éléments du récit dans la première strophe :

1) Premier vers : « La rue assourdissante autour de moi hurlait »
• On a le cadre et le lieu : la rue que est un lieu habituel de rencontre, lieu de passage, de croisement.
• Originalité : les poètes choisissent un cadre naturel en général maispas ici, ici c’est un lieu citadin, urbain par excellence soit la rue.
• Cadre visuel et sonore. Le poète est isolé «autour de moi». Il ne participe pas, il est détaché de l’extérieur, il ya une solitude du poète. Poème en errance pour dissiper le Spleen qui l’habite.

2) Deuxième vers : «Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse».
• Il est très intéressant (concernant) de regarderl’évolution du poème : le bruit incroyable disparait à la rencontre de la femme. La cacophonie disparait.
• Cette apparition est réellement théâtrale car elle est décrite avant d’être identifiée. Il ya un rythme de la poésie qui rend théâtrale en 2+2+3+5 il y a un allongement progressif des syllabes qui donnent plus d’importance.
• Quand on voit quelqu’un, on voit d’abord sa silhouette :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • a une passante
  • A une passante
  • A une passantes
  • A une passante
  • A une passante
  • A une passante
  • A une passant
  • A une passante

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !