C'est la liberté

4075 mots 17 pages
Contexte
Quelque chose de particulier se trame au Québec entre 1950 et 1960. Il n’y a pas que l’apparition de la télévision et les bières à 0,25 $. Ce qui donne lieu d’être la Révolution tranquille n’apparaît pas du jour au lendemain. Il y a gestation. Une énergie bouillonne déjà dans l’esprit de certains groupes d’individus. Contre l’aliénation, ils ruminent, lancent un Refus Global en 1948 et peignent leur mécontentement. À l’aube des années 60, une idée en sourdine commence à rallier les gens : la place qu’occupe le Québec ne lui rend pas honneur. La culture est soumise à celle du Far-West. Quelqu’un se paie la tête de quelqu’un !
Le défi est de voir comment Le libraire est un récit de la rupture qui témoigne de ce contexte socio historique. L’atmosphère est celle d’une décennie charnière où tout se passe entre un triste constat et le passage à l’acte. Le passé s’acharne contre le présent et refuse ce que l’avenir propose. Des institutions aussi modernes proposent nécessairement une façon radicale de produire et d’être. Rien de moins menaçant pour les fondations du monument national.
Près de dix années séparent l’écriture du roman de Bessette et le contexte qu’il met en scène. Peut-être parce que Le libraire n’aurait pu être écrit avant 1960. Ce simple décalage temporel permet une certaine distanciation. À rebours, l’ampleur des événements apparaît. Les relations causales s’éclaircissent, des effets dénoncent des causes. Si Jodoin est lucide, ses bras restent pourtant immobiles : « […] j’éprouvais la naïve impression que je pouvais encore servir à quelque chose; remplir un rôle utile. Ce n’était pas raisonné, évidemment. » Il faudra la fin du journal, la fin d’une décennie, pour qu’un mouvement irréversible s’amorce.
Jodoin, un homme qui n’est pas parmi tant d’autres
«Il fut un temps où je prenais plaisir à forcer mon personnage, car il est agréable de pouvoir injurier impunément les gens». Hervé Jodoin est un personnage. Dans la réalité même du récit, il

en relation

  • La liberté c'est qui?
    2407 mots | 10 pages
  • C'est quoi la liberté?
    2570 mots | 11 pages
  • La liberté c'est faire ce que l'on veut
    770 mots | 4 pages
  • La liberté, c'est la possibilité d'être et non l'obligation d'être
    484 mots | 2 pages
  • L'homme qui réclame la liberté, c'est au bonheur qu'il pense
    827 mots | 4 pages
  • Ma liberté commence elle la ou s'arrete celle d'autrui ?
    1046 mots | 5 pages
  • la liberté
    1573 mots | 7 pages
  • chakra
    3404 mots | 14 pages
  • Droit et morale
    1542 mots | 7 pages
  • Cours Liberté
    14470 mots | 58 pages