L'éducation dans gargantua

Pages: 7 (1624 mots) Publié le: 2 mai 2012
En 1535, François Rabelais sous le speudonyme d'Alcofribas écrit Gargantua. Œuvre littéraire qui met en avant un grand courant de pensée de cette époque, l'humanisme. Le personnage de Gargantua est l'exemple par excellence de la transition de la pensée médiévale à une pensée qui met l'homme et ses valeurs aux premiers plans. L’éducation est un thème central de cette œuvre et l'une des principalespréoccupations de ce courant de pensée. Le thème de l’éducation dans Gargantua est en outre le signe de la confiance de Rabelais dans l’être humain et dans les progrès de la connaissance.
Quelle est l'importance du thème de l'éducation dans cette œuvre Rabelaisienne ? Pour y répondre, nous verrons que l'auteur confronte deux types d'enseignement bien distinct. Dans un premier temps, lepersonnage principal, assiste à un enseignement sophiste, très moyenâgeux, scolastique puis dans un deuxième temps, nous verrons l'évolution de Gargantua grâce à un nouvel enseignement celui des humanistes de la Renaissance.

I – L’éducation des sophistes
prophétie comique de Grandgousier
Grandgousier apparaît ici comme un personnage comique car il est enfermé dans un optimisme béat concernant sonfils. Par le seul fait que celui-ci a inventé un torche-cul, il lui prédit la plus haute sagesse. Les hyperboles déconsidèrent le discours du père : « participe de quelque puissance divine », « aigue, subtile, profonde et sereine », « souverain degré de sagesse ».
Sa position sur l’éducation est de plus fausse et incomplète : il n’assigne pas à l’éducation le but du développement de soi et de sapersonnalité, mais l’instruction au sens d’une accumulation savante : « je veux le confier à quelque sage, pour qu’il soit instruit selon ses capacités ». C’est là déjà l’annonce d’un programme d’éducation scolastique, livresque, fait d’une accumulation de savoirs inutiles et desséchants

Les moqueries à l’égard de la scolastique et des sophistes
On peut noter la raillerie à l’égard dusophiste : l’expression « grand docteur sophiste » est ironique.
Les sophistes étaient des penseurs formalistes, capables de faire servir l’art du langage non à la recherche de la sagesse, mais à la défense de n’importe quelle idée, même mauvaise. Comme Socrate, Rabelais dénonce le formalisme du raisonnement. On retrouve le reproche adressé par les humanistes aux scolastiques : l’apprentissageexclusif des procédés rhétoriques. Ce terme issu de l’antiquité est peut-être aussi une façon de rendre l’attaque plus imprécise. Les premières éditions de Gargantua contenaient le terme « théologien » et non « sophiste » !
De même, le nom du sophiste est ironique : Tubal (qui veut dire confusion) est la terre sur laquelle règne Gog, ennemi de Dieu, selon Ezéchiel. Holoferne est le type même despersécuteurs du peuple de Dieu, et est connu pour sa lubricité et son ivrognerie (Livre de Judith).
Le programme d’enseignement proposé est exactement le canon scolastique et brille par sa bêtise et son inutilité : l’alphabet à rebours, les quatre livres de l’enseignement scolastique (la note 6, p. 142, de l’édition, explique le contenu de chaque ouvrage) et l’écriture en lettres gothiques (alors qu’oncommençait à écrire à l’italienne. Les humanistes reprochaient aux scolastiques de fonder leur enseignement exclusivement sur la mémoire : ici, l’exercice d’apprentissage par cœur se trouve déconsidéré par le raffinement qu’il comporte : l’alphabet doit être appris à rebours. La mémoire devient une mécanique absurde ne débouchant sur aucun effet de sens. Les quatre livres scolaires symbolisent enoutre un enseignement fondé uniquement sur des commentaires et non sur des textes véritables. C’est de plus un enseignement passéiste, fondé sur le trivium antique : grammaire, rhétorique, dialectique.
Les indications de temps sont exagérées et ôtent toute pertinence à cet enseignement : il faut cinq ans et trois mois pour apprendre l’alphabet, et treize ans, six mois et deux semaines pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'education dans gargantua
  • L'education dans gargantua
  • L'éducation de gargantua
  • L'éducation de gargantua
  • L'éducation de Gargantua
  • gargantua l'education
  • L’éducation de gargantua
  • L'éducation humaniste gargantua chapitre 23

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !