L’implication des citoyens : rapport entre pouvoir locaux et citoyens.

9933 mots 40 pages
La démocratie semi directe en Suisse repose sur des normes diverses, explicites ou implicite qui découlent tant du droit fédéral que du droit cantonal. Cette démocratie semi directe reconnaît de droits subjectifs à des individus. Mais comment se manifeste cette démocratie semi directe pour les citoyens Helvétiques ?
Elle se manifeste notamment par des votations qui sont soumises à une procédure particulière ; mais également chacun peut faire valoir ses prétentions devant les autorités, par des voies de recours appropriés.
En matière cantonale les normes écrites, quand elle concerne l’organisation des cantons elles émanent du constituant mais celui ci ne jouit pas de toute la liberté pour organiser son territoire, car il est soumis au contrôle de l’assemblée fédérale. L’article 51 de la constitution prévoit que les lois constitutions fédérales doivent être garanti par la confédération, les cantons étant tenus de solliciter son approbation donc l’octroi subordonné à diverses conditions qui visent notamment les droits populaires. Donc il revient au constituant de niveau fédéral de définir les minima que les constitutions cantonales doivent garantir. Les obligations imposées par le droit fédéral au droit cantonale sont aux nombres de quatre : l’égalité politique, le referendum obligatoire sur la constitution, l’initiative populaire sur la constitution, et enfin le droit de vote des confédérés.
De ce fait, dans les limites que trace la constitution fédérale, chaque canton détermine à son gré la composition et les compétences de son corps électoral mais encore plus il détermine les modalités d’exercice des droits politiques, donc des droits populaires. Les constitutions cantonales doivent comme on l’a vu respecter l’article 51 de la constitution fédérale, mais elle garantit en réalité l’ensemble des droits populaires. Ceux ci ne peuvent donc être renforcés ou restreints uniquement par une révision constitutionnelle. La constitution ne pouvant régler la matière et

en relation

  • Pas grave
    2217 mots | 9 pages
  • Les agendas 21 et la participation citoyenne
    20525 mots | 83 pages
  • Dossier dejeps UC3 ET UC4 Validé
    2524 mots | 11 pages
  • Sciences politiques et sociales
    372 mots | 2 pages
  • Mémoire sur démocratie et décentralisation
    12239 mots | 49 pages
  • Responsabilisation sociale
    10919 mots | 44 pages
  • Les enjeux de la citoyennete active
    54299 mots | 218 pages
  • lutte contre la corruption au senegal
    1103 mots | 5 pages
  • ETUDE MANKAI FACTORY OCT2014
    20416 mots | 82 pages
  • La démocratie participative
    1501 mots | 7 pages