L’internationalisation du militantisme en Afrique

2120 mots 9 pages
L’internationalisation du militantisme en Afrique
Marie-Emmanuelle Pommerolle et Johanna Siméant1
L’Afriquene fait pas exception à l’internationalisation des formes de protestation. Les stratégies d’extraversion y jouent un rôle central et contribuent à l’articulation des sociétés africaines au système international. L’exemple des Forums sociaux mondiaux organisés en Afrique témoigne des inégalités et des déséquilibres dans les réseaux transnationaux, mais aussi de la capacité d’affirmation des militants africains.
Alors que les formes de l’action collective transnationale (réseaux transnationaux, altermondialisme) sont au coeur des réflexions contemporaines sur la sociologie des mobilisations, le continent africain a longtemps été oublié des études s’y rapportant.
Or, la question de l’internationalisation des formes de protestation en Afrique est nécessaire à envisager pour au moins deux raisons.
D’abord, elle se combine à un boom de la société civile en
Afrique. L’affirmation de cette sphère a été l’objet de critiques car, si elle incarne des mobilisations populaires, elle répond aussi aux injonctions à trouver des partenaires de la part des organisations internationales. Ensuite, l’internationalisation des mouvements sociaux et des ONG sur le continent est particulièrement intense et complexe du fait des logiques multiples structurant le rapport des sociétés africaines au reste du monde : colonialisme, poids des institutions financières internationales, politique des États-Unis et des anciennes puissances coloniales.
1. Professeures de science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CESSP), coordinatrices de l’ouvrage Un autre monde à Nairobi. Le Forum social mondial 2007 entre extraversions et causes africaines (2008a).
ALTERNATIVES SUD, VOL. 17-2010 / 229
230 / ÉTAT DES RÉSISTANCES DANS LE SUD - AFRIQUE
C’est à partir de la notion d’extraversion et de l’exemple du
Forum social mondial de Nairobi que nous tenterons

en relation

  • Johanna siméant friches, hybrides et contrebandes : sur la circulation et la puissance militantes des discours savants 
    479 mots | 2 pages
  • Individus dans les ri
    6750 mots | 27 pages
  • Etudiant
    18580 mots | 75 pages
  • Geographie regionale l3 s1
    12691 mots | 51 pages
  • Histoire du monde contemporain
    18428 mots | 74 pages
  • L’afrique face à la mondialisation: le point de vue syndical
    30953 mots | 124 pages
  • Histoire geographie
    44968 mots | 180 pages
  • comptabilité
    10728 mots | 43 pages
  • Cours de sciences politiques
    45294 mots | 182 pages
  • Cours relations internationales
    35131 mots | 141 pages