L'émergence de la féodalité

766 mots 4 pages
Introduction :
En France, au IXème siècle, l’Empire carolingien va progressivement décliné. La tendance à l’autarcie va pousser l’Empire à se refermer progressivement sur le plan économique. Cette économie se ferme suite à un ralentissement du commerce dans le bassin méditerranéen. En effet, ce commerce ralentit car c’est à partir du VIIème siècle, que vont commencer les invasions barbares, la méditerranée devient alors une zone moins sûre. La circulation des marchandises se ralentit, et les échanges avec les pays de l’Orient, les routes commerciales deviennent de plus en plus dangereuses. L’Empire carolingien tend à se refermer sur lui-même et à devenir autosuffisant.
Vers 840, le roi est Charles le Chauve. Ce roi a beaucoup de mal à gouverner son royaume. C’est surtout à partir du IXème siècle, que l’Empire va se fragiliser dangereusement. Des intrusions scandinaves, de norvégiens et de danois essentiellement, arrivent sur les côtes normandes assez rapidement. Ils remontent les fleuves avec leurs légères embarcations, ils vont piller les villes qu’ils traversent, et ils pillent Rouen en 841, Paris est atteint par ses Normands en 845, ses raids ont duré jusqu’au Xème siècle. Face à cette progression, la résistance va s’organiser. Les populations locales, qui ont peur des Normands, vont tenter de résister. De là, date la construction des premiers châteaux forts, des enceintes, dans lesquelles la population pouvaient se réfugier lorsqu’une invasion arrivait. La population préfère transiger avec ces Normands, les barbares obtiennent des concessions de terres en revanche ils évitent de piller les terres des habitants. La Normandie leur a été céder, mais les barbares vont terroriser les habitants. Charles le Chauve a été d’une grande discrétion, le roi de France a peur de ses hommes du Nord et il ne défend pas les populations, il est dans l’incapacité de les défendre, il préfère transiger avec eux, il offre aussi des concessions. Or le roi a prêté serment, il a été

en relation

  • Roi et feodalite
    263 mots | 2 pages
  • Bois (guy), la mutation de l’an mil. lournand, village mâconnais de l’antiquité au féodalisme
    4707 mots | 19 pages
  • Dissertation sur la féodalité
    6247 mots | 25 pages
  • Les statuts urbains et les grands feudataires
    647 mots | 3 pages
  • Partie du cour histoire des institutions
    7591 mots | 31 pages
  • Genese de l'etat en europe
    947 mots | 4 pages
  • Le roi de france face à la féodalité
    2373 mots | 10 pages
  • Sociologie historique du politique - Deloye
    2169 mots | 9 pages
  • Droit
    1667 mots | 7 pages
  • Construction de l'etat
    1108 mots | 5 pages