L'arc de contsantin

1238 mots 5 pages
L’arc de Constantin

L’arc de Constantine est un arc de triomphe à Rome, situé entre le Colisée et le Palatin. Il fut construit pour commémorer la victoire de l’Auguste de l’Ouest, Constantin, sur Maxence au Pont de Milvius, le 28 Octobre 312. Cette victoire marque le début d’une nouvelle ère pour l’Empire Romain tout entier. Inauguré en 315, l’arc de Constantin est le dernier de la série d’arcs de triomphe de Rome, chevauchant sur la Via Triumphalis , dans laquelle il se distingue par son utilisation systématique de réemplois (spolia) de monuments antérieurs. Cette série d’arc de triomphe commémorent des victoires militaires et sont parfois des portes de Rome.
L’arc de Constantin serai-t-il une synthèse de l’histoire romaine ?
I) Art et Propagande
A- Une base solide et rapide

La construction de l’Arc de Constantin commença à la fin de 312 et fut achevée en 315 pour l’inauguration. 3 ans seulement ont été nécessaires pour ériger cet édifice colossal de 21,10 m de haut, 25,7 m de large et 7,4 m de profondeur. Ceci s’explique par sa forte utilisation de réemplois. En effet, il s’agit du premier monument restauré par Constantin, qui à l’origine était un arc en marbre blanc probablement de l’époque d’Hadrien (). Constantin y ajoutera à partir de l’entablement, la partie haute, c'est-à-dire l’attique. Celle-ci est constituée de briques recouvertes d’un placage de marbre. L’arc de Constantin est un espace divisé en 3 baies appelées fornices, du latin fornix qui signifie « passage ». Un escalier est aménagé dans l’épaisseur de l’arc ; on y accède par une porte située sur le coté, en hauteur, du coté du Palatin. La conception générale du l’arc est fortement inspirée du modèle de l’arc de Septime Sévère sur le Forum Romanum : la partie centrale est structurée par 4 colonnes libres non-engagées et dispose d’un attique comportant une inscription monumentale.
B-Des matériaux de remplois revisités

Tel qu’il est conservé actuellement et malgré les

en relation