l'art de la guerre

466 mots 2 pages
L'ouvrage est fondé sur le principe suivant : gagner ou perdre une guerre ne se fait pas par hasard, ni par l'intervention des dieux ou des esprits. C'est une question de méthode et de stratégie. De bons principes stratégiques conduisent à la victoire, il est donc important de les étudier.
Il y a deux concepts de base dans ce traité : d'abord, « prendre les possessions de l'adversaire en entier » (au début du chapitre 3), et les conserver – si possible – intactes, en particulier les civils, car l'ennemi d'aujourd'hui est le sujet de demain. Tout est relié, de sorte que la guerre faite à autrui a un effet (appauvrissement, morts) sur le pays où elle est faite au moment où elle est faite, mais aussi par la suite sur le monde qui l'entoure (destructions, rancunes, déstabilisation). Historiquement, cette idée se justifie par le fait qu'une guerre, du temps de Sun Tzu, opposait forcément des Chinois entre eux (les autres pays du monde étaient très mal connus). Le vainqueur récupérait les sujets du vaincu, car la notion d'ennemi héréditaire n'existait pas. ensuite, le shi : ce mot renvoie au concept de l'engagement de forces anodines pour faciliter la victoire. Ce déploiement repose sur la préparation, le travail, la bonne connaissance du terrain et des forces en présence (par l'espionnage), et l'adaptation aux circonstances. Il s'agit de s'insérer dans le Tao, d'aller avec le flux.
Ce livre guide aussi le lecteur sur les cinq éléments à prendre en compte dans l'élaboration d'une stratégie : la cause morale : le « Tao » adresse la moralité et la vertu d'une bataille ; les conditions climatiques : le paradis est signifié par le « yin » et le « yang » de la pensée taoïste. Ces conditions se manifestent par le chaud et le froid ainsi que l'alternance des quatre saisons ; les conditions géographiques : la terre comprend le proche et le loin, les terrains ouverts et les passages étroits, les plaines et les montagnes. Il est ici question de topographie et de prise en

en relation

  • L'art et la guerre
    2274 mots | 10 pages
  • L'art de la guerre
    2642 mots | 11 pages
  • L'art et la guerre
    2913 mots | 12 pages
  • l'art de la guerre
    27977 mots | 112 pages
  • l'art de la guerre
    3660 mots | 15 pages
  • L'art de la guerre
    34176 mots | 137 pages
  • L'art en guerre
    1142 mots | 5 pages
  • l'art de la guerre
    27939 mots | 112 pages
  • L'art de la guerre
    28156 mots | 113 pages
  • L'art de la guerre
    3977 mots | 16 pages