L'egoisme est il mauvait ?

3035 mots 13 pages
" L'égoïsme est il mauvais " soulève une question auquel nous aurions tendance à répondre spontanement par un oui franc. En effet, l'égoïsme est, en général, la quête exclusive de son intérêt personnel, qui est, par conséquent marqué par un profond desintérêt des désires, des besoins d'autrui. L’égoïsme fait partie de ce que l’on appelle communément un "défaut", autrement dit un problème dans la manière de se comporter. Le plus souvent, on attribue l’égoïsme à un amour exagéré pour soi-même, un amour tel qu’il n’y aurait pas de place pour qui que ce soit d'autre. Il semble evident que ce n'est pas un trai de caractère qui fait partie des valeure moral les plus respecter mais qui, bien au contraire, semble particulièrement dérangant et contraire aux étiques moral d'une société qui se veut de plus en plus " collective". Nous aurions donc tendence à condamné l'égoïsme sans même se demander, s'il serai réelement impossible de consevoir que l'égoïsme ne soit pas toujours contre la moral commune et qu'elle ne porte pas toujours atteinte aux valeurs de chacun ?
Il est vrai que nous avons tous été confronté a des cituations où l'egoisme d'autrui nous a frappé. Si l'on prend l'exemple de deux amis qui partent en rendonée dans les montagnes et qui n'ont pas prevu assez d'eau pour satisfaire le besoin de chacun. L'egoiste, dans ce cas, sera celui qui ne pensera pas à l'autre et finira la bouteille d'eau, sous pretexte qu'il avait soiffe. L'egoiste, ne se soucis pas d'autrui et le traite comme un objet quelconque. Chaque être humain a des besoins personnels qui doivent être pris en compte par les gens qui nous entour. L'egoiste ne serai-t-il pas, justement, celui qui se fiche des besoins d'autrui ? C'est pourquoi l’égoïsme est générateur de conflit. L'autre qui n'a pas pu boire de l'eau alors qu'il était aussi assoifé que son ami, se sentira "rejetter". L'importance qu'il a aux yeux de l'égoïste sera remis en compte. L'égoïste n'est il pas celui qui fait passer des besoins

en relation

  • On ne badine pas avec l'amour - alfred de musset
    1282 mots | 6 pages