L'entreprise

Pages: 10 (2463 mots) Publié le: 3 mars 2011
L’entreprise

I. Le pouvoir dans l’entreprise

A) L’entrepreneur et le pouvoir familial au XIXème siècle

1) L’entrepreneur

Cantillon (1680-1733) est le premier à concevoir l’entrepreneur comme celui qui, rémunéré par des « gages incertains » prend des risques puisque sa rémunération dépend des prix aléatoires des marchés.
Turgot ajoute que l’entrepreneur fournit le capital
JBSay fait de cet acteur la figure centrale de la révolution industrielle en le distinguant du capitaliste. L’entrepreneur, espèce rare, combine et rassemble les facteurs de production. Par son activité productive, il joue le rôle d’intermédiaire entre les ouvriers et les savants, invente en puisant dans le stock de connaissances scientifiques et techniques et prend des risques qu’il supportepersonnellement.
Marx ne distingue pas capitaliste d’entrepreneur et s’intéresse au premier. Pourtant selon Schumpeter « l’entrepreneur est indubitablement présent dans le drame marxiste mais il est dans les coulisses et sa rémunération n’est pas un problème Marxiste ». Il pense que dans le manifeste du parti communiste (1848) c’est l’entrepreneur qui est responsable des prodiges de la bourgeoisie etapparaît comme le vecteur du changement social.
Marshall souligne «  la faculté de l’entrepreneur de savoir bien organiser le travail d’un grand nombre de gens ». L’industriel reçoit un « salaire de direction » ou un profit normal alors que la rente du talent va rémunérer l’entrepreneur.
En 1911 dans la théorie de l’évolution économique Schumpeter fait de l’entrepreneur innovateur le hérosdu capitalisme libéral du XIXème siècle. Il caractérise l’entrepreneur comme «  pas toujours propriétaire de la firme (diff du capitaliste), ne supporte pas toujours de risques et ne cherche pas à maximiser ses gains ou son profit (conséquence et non mobile de l’innovation) , il réalise les nouvelles combinaisons de moyens de production, il brise les routines et impulse le changement social. »l’entrepreneur est animé d’un besoin de puissance.
On accorde plus d’importance à l’entrepreneur qu’à l’entreprise car facilité de créer sa frime dans les premiers temps de la révolution ind.

1) La montée des formes sociétaires

Parmi les @ sociétaires le code de commerce de 1807 distingue :
- les sociétés en nom collectif (SNC) ➙ qq associés mettent en commun leurs apports et sontsolidairement responsables sur leurs biens
- les sociétés en commandite ➙ 2 catégories d’associés
- si les commandités gèrent la société et sont responsable de leurs biens alors les commanditaires sont engagé qu’a concurrence de leurs apports
- commandite simple (SCS ) : les membres sont recrutés au sein du réseau familial, professionnel, localCommandite par action (SCA) : possibilité d’étendre le nbre de commanditaire car titres impersonnels et négociables
- les sociétés anonymes : limite la responsabilité de tous les actionnaires à leurs apport

En France pendant le XIXème les SNC qui dominent (choisit par les trois frères Renault en 1898 pour créer leur entreprise) puis les SCS et SCA prennent de l’importance dans ladeuxième moitié du siècle et réunissent des Kaux plus important que les SNC sans pourtant les dépasser en nombre.
Les sociétés anonymes se développent à partir de 1867 et proviennent de la transformation de SCA des transports et dans l’assurance. Les sociétés financières ont recours à cette forme de société qui concerne les branches de la deuxième industrialisation (chimie, électricité) et peu dela première (textile).
On impute à la procédure difficile d’autorisation des Sa le retard industriel Français au XIXème. Mais l’on pense que les @ Française n’avait pas réellement besoin de ce changement et que les autres formes leur suffisaient car elle n’ont pas opté massivement pour les SA en 1867.

1) le maintien du pouvoir familial

La famille reste centrale et son pouvoir n’est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'entreprise
  • L'entreprise
  • l'entreprise
  • L'entreprise
  • L'entreprise
  • L'entreprise
  • L'entreprise
  • L'entreprise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !