L'existentialisme et ses conséquences

788 mots 4 pages
L'Existentialisme et ses conséquences

L’Existentialisme est un courant littéraire et philosophique du XIX et XXème siècle. Comme beaucoup de mouvements philosophiques il s’oppose à de nombreuses pensées existantes et notamment à certains fondements morales communs à la majorité et parfaitement encré dans la vie de tous. Il est alors bon de se rendre compte de ce qu’est l’existentialisme et d’en connaitre les éventuelles conséquence. Il faut également se penser sur une des figures de ce courant, Jean Paul Sartre, pour illustrer correctement cette philosophie.
Selon le philosophe germano-américain Walter Kaufmann l’existentialisme est «le refus d’appartenir à une quelconque école de pensée, la répudiation de l’adéquation d’une quelconque croyance, et en particulier des systèmes, et une insatisfaction de la philosophie traditionnelle considérée comme superficielle, académique et éloignée de la vie.»
L’existentialisme est un mouvement qui met en avant les actions de l’Homme dans la construction de celui ci, et il s’oppose à certaines doctrine morales ou théologique qui placent l’essence avant l’existence. Selon l'existentialisme, l’existence précède l’essence et l’Homme doit «être» avant de pouvoir s’accomplir. L’Homme est alors maître de ses actes, chaque individu est unique et décide de ce qu’il considère bon ou mauvais pour lui, se créant ses propres valeurs. Il naît sans but, et il ne va cesser d’évoluer jusqu’à sa mort où son essence s’éteint. L’Homme se distingue alors des objets, ceux ci fabriqués dans un but précis, leur existence dépend de leur essence.
Les philosophes et penseurs existentialistes sont nombreux mais connaissent un certain nombre de désaccords entre eux. Notamment entre les existentialiste athées qui excluent l’existence d’un quelconque Dieu et les existentialistes théistes. Ils travaillent cependant sur les même thèmes tels que la peur, l’ennui, l’aliénation, l’absurde, la liberté, l’engagement et le néant, pour expliquer les fondement

en relation

  • L'existentialisme est un humanisme - sartre
    1111 mots | 5 pages
  • la shute de sparte
    3202 mots | 13 pages
  • L’EXISTENTIALISME EST UN HUMANISME
    4877 mots | 20 pages
  • Liberté
    280 mots | 2 pages
  • Cours - terminale l - philosophie - l'existentialisme est un humanisme - commentaire sur l'oeuvre
    5884 mots | 24 pages
  • L'existentialisme est humanisme
    4877 mots | 20 pages
  • Existentialisme
    2995 mots | 12 pages
  • Synthèse de l'existentialisme est un humanisme
    1275 mots | 6 pages
  • L'existentialisme et la position de sartre au sein de ce mouvement
    1030 mots | 5 pages
  • Jean paul sartre, optimisme de l'existentialisme
    653 mots | 3 pages