L'homme est t'il un animal

1567 mots 7 pages
Marie Damourette T°L Dissertation de philosophie

Sujet : « Devons nous commémorer »

Depuis toujours le monde, les êtres vivants, les humains commémorent. Selon notre culture, la commémoration peut être nuancée, mais l’acte de commémorer reste inchangé.
Par définition commémorer est le fait de rappeler par une cérémonie le souvenir d’une personne ou plus souvent d’un évènement. C’est ainsi qu’aujourd’hui dans le monde, il s’effectue chaque années des milliers de commémorations. Nous sommes donc en droit de nous demander : en quoi la commémoration devrait être considérée comme un devoir. Sommes-nous libres de commémorer ? En effet, l’état pourrait-il nous y contraindre ? Si oui, la commémoration aurait-elle alors des buts politiques ?
Mais avec le temps commémorer, ne perd t’il pas de son intérêt ? La commémoration de l’évènement ou de la personne, honore t’elle toujours autant son passé ? Les personnes présentent pendant l’acte de commémoration ont-elles toujours conscience du véritable sens de la célébration ? La commémoration nous expose t’elle vraiment la vérité sur l’histoire du personnage ou de l’évènement célébré ?
Nous finirons par nous demander si commémorer ne serait pas une attitude spécifiquement religieuse. Toute commémoration serait-elle nécessairement religieuse ? De tous temps les sociétés ont revendiqués la nécessité de commémorer en avançant comme raisons, le besoin de mémoire, de maintenir le souvenir. En effet la commémoration repose sur la mémoire, le souvenir. Si il n’y avait pas de souvenir de l’histoire ou de mémoire, la commémoration ne pourrait pas avoir lieu, elle n’aurait pas de raison valable pour être mise en place. Elle est donc un des facteurs principal de la commémoration.
La mémoire est ce dont Maurice Halbwachs, traite dans son livre La mémoire collective. Il tente de nous démontrer la différence entre la mémoire collective et l’histoire. Selon lui l’expression « mémoire historique » serait un terme à

en relation

  • L'homme est t'il un animal raisonnable?
    1650 mots | 7 pages
  • Culture nature
    3064 mots | 13 pages
  • Philo
    1543 mots | 7 pages
  • Commentaire de texte de george bataille
    1434 mots | 6 pages
  • Peut on exister sans les autres ?
    2512 mots | 11 pages
  • Qu'est ce que vivre ?
    1083 mots | 5 pages
  • Language humain et communication animale
    2693 mots | 11 pages
  • Sujets de dissertation philosophique • « il peut y avoir conflit entre hommes de religion à l'esprit fragile et hommes de science à l'esprit ferme, mais non point entre science et religion. leurs mondes respectifs sont
    1936 mots | 8 pages
  • Le vrai
    891 mots | 4 pages
  • La conscience est t'elle un signe distinctif entre l'humanité et l'animalité
    1683 mots | 7 pages