L'intertexte biblique dans fin de partie

2226 mots 9 pages
L’intertexte biblique dans Fin de partie
INTRO
I- Contexte

A- Depuis le XIXème l’importance de la religion décroit.

B- Après une éducation empreinte de protestantisme, Beckett choisit l’athéisme

C- Cependant, il lit la Bible pendant les semaines d’agonie de son frère malade
L’intense activité littéraire de Beckett s’interrompt en 1954 quand il doit se rendre au chevet de son frère malade en Irlande. Celui-ci souffre d’un cancer incurable et agonise pendant des mois sans savoir qu’il est condamné puisque la famille lui cache la vérité. Cette situation est très dure à vivre pour Beckett qui est très attaché à son frère, est bouleversé de savoir qu’il va le perdre et doit cacher sa souffrance pour ne pas l’inquiéter.
Pendant trois mois et demi il va donc accompagner son frère. La journée il lui tient compagnie et le soir il lit des vers de Baudelaire et la Bible. Après la mort de son frère le 13 septembre Beckett rentre à Paris et commence la rédaction de Fin de partie.
Transition : Il n’y a donc rien d’étonnant à trouver des références bibliques dans sa pièce. II- Les références bibliques

A- Les personnages 1) Lazare :

Dans la Bible : selon l'Évangile de Jean, Lazare était un ami de Jésus. C'est lui que le Christ aurait ressuscité, le faisant sortir de son tombeau. On peut lire ce passage dans l'Évangile de Jean, au chapitre 11.

En littérature : Lazare est souvent utilisé, il devient par exemple chez Victor Hugo une figure du peuple en marche et qui cherche à se libérer de l'oppression. Mais les occurrences de la figure évangélique sont bien plus nombreuses : la référence au ressuscité est évidente danse Les Misérables, à travers la figure de Jean Valjean
Mais c'est sans doute dans l'œuvre de Zola que la figure de Lazare est la plus présente, jusqu'à devenir une figure obsessionnelle. Le thème du personnage enterré vivant revient ainsi constamment dans les romans et les nouvelles de l'écrivain, correspondant, de son

en relation

  • Nice !
    598 mots | 3 pages
  • Étude de « Une saison en enfer » d'Arthur Rimbaud
    2319 mots | 10 pages
  • Lecture analytique n 10
    2830 mots | 12 pages
  • Les tragiques d'agrippa d'aubigné
    3058 mots | 13 pages
  • Séquence 8
    24558 mots | 99 pages
  • Le cantique des cantiques interprétations théâtrales
    8097 mots | 33 pages
  • Al7fr10tepa0211 Sequence 08
    26415 mots | 106 pages
  • d Le Pain
    3622 mots | 15 pages
  • Le bain de mer de rieux et tarrou, lecture analytique
    35769 mots | 144 pages
  • Comparaison de "la chevelure" et "un hémisphère dans une chevelure"
    4415 mots | 18 pages