l'énonciation

481 mots 2 pages
On appelle énonciation l'ensemble des codes qui régissent la communication littéraire. A un premier niveau, elle implique l'auteur et son lecteur, mais également le narrateur et les personnages qui font l'histoire. Elle entre pleinement dans le schéma rhétorique d'une œuvre, c'est pourquoi il est indispensable d'en connaître les délimitations, qui nous permettent de déterminer par quel moyen l'auteur s'adresse au lecteur.
ILa situation d'énonciation
ALe locuteur et l'allocutaire
1Le locuteur
Le locuteur est celui qui énonce le récit. En littérature, le locuteur peut être l'auteur lui-même ou un personnage interne à l'histoire.
Je suis toujours présent pour mes amis.
2L'allocutaire
L'allocutaire est celui à qui s'adresse le récit. Il peut être le lecteur ou un personnage interne au récit.
Lecteur, si tu lis ces pages, cela signifie que tu t'intéresses à l'histoire de cette famille.
BLe lieu et le moment de l'énonciation
Identifier le lieu et le moment de l'élocution est indispensable à la bonne compréhension du texte. L'histoire est en effet inscrite dans une époque et dans un pays. Le lieu et l'époque peuvent être explicitement notifiés ou peuvent être simplement suggérés.

Vers la fin de l'année 1612, par une froide matinée de décembre, un jeune homme dont le vêtement était de très mince apparence, se promenait devant la porte d'une maison située rue des Grands-Augustins, à Paris.

Le chef d'œuvre inconnu, Honoré de Balzac, 1855
IILes différents types d'énoncés
AL'énoncé « ancré » dans la situation d'énonciation
On parle d'énoncé «ancré » dans la situation d'énonciation lorsque la compréhension du texte est indissociable des conditions de la situation d'énonciation (connaissance du locutaire, du lieu où il se trouve et du moment dans lequel il est).

« Tu viens de là-bas. » Dans cette phrase, il faut savoir qui est « tu» et où est « là-bas ».
Quelques indicateurs permettent de reconnaître des énoncés « ancrés » dans la situation d'énonciation :

en relation

  • l'énonciation
    1135 mots | 5 pages
  • L'enonciation
    382 mots | 2 pages
  • Les outils de l'énonciation
    279 mots | 2 pages
  • Les marques de l'enonciation
    526 mots | 3 pages
  • L'énonciation dans fight club
    3563 mots | 15 pages
  • L'énonciation : la notion de base
    1894 mots | 8 pages
  • Tableau récapultatif sur l'énonciation
    514 mots | 3 pages
  • L'énonciation du grand meaulnes
    827 mots | 4 pages
  • Les contes et l'énonciation des vérités
    1779 mots | 8 pages
  • La ‘deixis surréaliste’. breton, le genre textuel et l’énonciation de la subjectivité
    6849 mots | 28 pages