L'intégration du droit communautaire dans l'ordre juridique interne

2375 mots 10 pages
Introduction

Le droit international est, pour les États, non seulement, un ensemble normatif, mais aussi un langage commun » Boutros Boutros-Ghali
Cette définition de l’ancien Secrétaire général de l’ONU contient un élément explicatif important : le droit international s’adresse principalement aux États souverains ainsi qu’aux organisations internationales, mais que très rarement directement aux citoyens, entreprises, associations. C’est cette particularité qui distingue le droit communautaire du droit international public : le droit communautaire prétend s’adresser aux États membres qui constituent l’Union européenne, mais aussi directement aux personnes physiques et morales. Il se constitue par l’ensemble des textes, traités et textes dérivés, établissant la Communauté européenne ou provenant des institutions de celle-ci. Le droit communautaire repose sur un certain nombre de principes, qui sont, pour la plupart, non écrits et qui ont souvent résulté de la jurisprudence de la Cour de justice des Communautés européennes. Cependant ce dernier ne peut toucher les particuliers que grâce à l’intermédiaire de l’ordre juridique interne des États membres. Depuis le traité de Rome, signé le 25 mars 1957, le système juridique français n’est plus fermé sur lui-même. Sa tradition de légicentrisme a été bouleversée par l’incorporation d’un droit qui lui est extérieur, marquant l’insertion de la norme juridique européenne dans l’ordre juridique français. En permettant la création importante de droit dérivé, c’est-à-dire produit par les institutions européennes, le droit communautaire pousse les juges nationaux à recourir à l’interprétation préjudicielle de la Cour de Justice des Communautés européennes (CJCE). Ils ont donc donné à cette dernière l’occasion et les moyens de définir un type de relation original entre droit communautaire et droit national. Ainsi, le droit communautaire, grâce à l’action de la CJCE, semble dominer un ensemble cohérent et plus ou moins

en relation

  • Cours de droit communautaire africain
    9017 mots | 37 pages
  • la prsonnalité juridique de l'etat
    9018 mots | 37 pages
  • La regionalisation et l'ordre juridique international
    3997 mots | 16 pages
  • L’ordre juridique de l’union européenne : un ordre moniste ou dualiste au vue de ses rapports avec le droit international
    1651 mots | 7 pages
  • INTEGRATION DU DROIT COMMUNAUTAIRE
    2381 mots | 10 pages
  • La hierarchie des normes dans l ordre juridique interne
    807 mots | 4 pages
  • La constitution française s’inscrit-elle dans une stratégie d’européanisation du droit constitutionnel ?
    3870 mots | 16 pages
  • Droit communautaire
    4302 mots | 18 pages
  • Travaux dirigés - commentaire d'arrêt
    2836 mots | 12 pages
  • droit pénal
    12377 mots | 50 pages