Y a-t-il un bon usage du doute ?

Pages: 11 (2568 mots) Publié le: 11 novembre 2014
DISSERTATION DE PHILOSOPHIE : Y A-T-IL UN BON USAGE DU DOUTE ?



Douter est le propre de l’homme. C’est la faculté de tenir pour faux tout ce en quoi il pourrait exister la moindre suspicion d’erreur. Le doute n’est absolument pas une négation. Si le doute suggère un usage, c’est qu’il est l’outil de quelque chose. On constate qu’il est à la fois l’outil de la pensée, le moyen d’affirmertoute relativité d’une chose mais, également, un outil de connaissance et tout d’abord de connaissance de Soi.
Or, comment en vient-on à douter ? Si l’on suppose qu’il existe donc un bon usage du doute, cela implique alors qu’il y ait un mauvais usage de celui-ci. On peut légitimement se demander si douter est toujours utile et pertinent.
Dans un premier temps, on verra que la pensée d’exprime parle doute, puis on s’attardera sur la légitimité de douter, et enfin dans une dernière partie on abordera le doute d’une toute autre approche, celle d’une méthode.




Vivant en société, nous sommes constamment brassés et plongés dans une sorte d’imbroglio d’opinions, de jugements subjectifs et spontanés auxquels nous ne cherchons pas de démonstration. Pour la plupart des hommes, la véritéest évidente.
D’ailleurs, nous avons tous déjà fait l’expérience d’opiner sur quelque sujet que ce soit en pensant dire vrai. On pense que nos opinions sont authentiques, mais comment le prouver ?
L’homme ordinaire se fige ainsi sur des points de vue limités pour différentes raisons, il est alors incapable de discerner le vrai du faux.
Les opinions en lesquelles nous avons croyance nouspermettent de nous rassurer, de nous intégrer socialement : il est toujours plus simple et plus commode de ne pas se détacher de ce pense la majorité des personnes. C’est donc une certaine forme de confort (« croire est agréable », Alain) Toutes es opinions sont celles qui nous permettent d’établir dans la vie la communication.
Or nous faisons preuve de passivité intellectuelle en nous isolant dans cesjugements premiers.
On croit en nos opinions à cause de notre expérience sensorielle : on pense que voir c’est savoir.
Mais il s’avère qu’il ne faut pas confondre le caractère « vraisemblable » et « véridique ».
L’homme, convaincu de ce en quoi il croit fermement sans se poser de question, peut tout à coup être ébranlé dans ces croyances.
La rencontre avec l’altérité, et donc avec desopinions différentes et contradictoires aux nôtres en sont une première explication. Les hommes vont alors s’opposer, et chercher à trouver quelle est la vérité qui se prétend l’être et quelle est la véritable vérité. L’homme doute alors de ces certitudes et entreprend l’examen de ses opinions.
On prend conscience de la fragilité de nos certitudes, de leur incertitude. On peut se tromper ou être trahiou déçu, notre confiance peut alors être abusée et on a le regret d’avoir cru. Alain explique ( dans ses Libres Propos) que c’est un doute forcé car un doute triste et de faiblesse : il devient alors subit.
On peut par exemple grandir avec une affirmation, puis on s’aperçoit qu’on nous a menti, on se sent trahi, on nous amène à gérer la vie avec le doute.
Le doute vient de la confrontationdes regards et du gonflement des connaissances : plus l’on « sait » de choses, plus elles peuvent entrer en contradictions et en conflit.
Par exemple, même enfant, on tente de nous faire assimiler des idées qu’on doit accepter et admettre sans avoir eu la possibilité de vérifier leur exactitude.
Lorsqu’on s’interroge, sur des questions existentielles telles que « Qu’est-ce que la mort ? », on nepeut pas proposée une réponse définitivement fermée. Le doute s’installe, nous sommes dans l’incapacité de trouver une réponse au problème posé. Il y a donc un grand nombre de questions qui dérangent.
Il existe également des doutes quant à l’Histoire elle-même : en effet, la Bible propose plusieurs versions pour Jésus et son histoire. On peut tout autant douter de l’existence de Dieu : c’est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Usage du doute
  • entretiens sur le bon usage de la liberté
  • regles de bon usage de la messagerie
  • Du bon usage de la citation
  • Bon usage de la methode
  • Du bon usage d internet au travail
  • le bon genre et le bel usage
  • Du bon usage de la nature

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !