Antigone

par

La tyrannie menace…

La menace de la tyrannie se caractérise par la volonté de Créon de condamner Antigone à la mort.

En effet Créon se montre de plus en plus têtu au fil de la pièce : « Appartient-il à l'opinion publique de nous dicter notre conduite ? ». Par cette déclaration il remet en cause l'avis du peuple et entend jouir entièrement de ses pouvoirs et ainsi en disposer comme il l'entend, niant les arguments de son propre fils, Hémon.

Par la suite Créon tente de continuer dans son jugement en défiant le devin.

L'ensemble des proches et le peuple de Thèbes ont essayé de faire comprendre à Créon qu'il allait commettre une grave erreur concernant le sort d'Antigone. Mais Créon se retrouve seul dans ses idées : « Il fera beau de te voir régner sur un désert » et prétend surpasser l'avis du peuple qu'il semble négliger.

C'est l'injustice qui est le terme choisi par Sophocle pour qualifier le jugement de Créon et ainsi dénoncer l'abus de pouvoir dont peuvent faire preuve les rois.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La tyrannie menace… >

Dissertation à propos de Antigone