Athalie

par

Athalie

Fille de la méchante reine Jézabel, Athalie est elle-même une reine redoutée par tous. Impie et idolâtre comme sa mère, Athalie a abandonné sa foi et son service au Dieu d’Israël. Elle est l’objet de la haine du prêtre juif Joad et du chef d’armée Abner ; qui la condamnent secrètement pour avoir conduit le peuple vers la perdition. Détestée à cause de ses méthodes cruelles et meurtrières, Athalie va bannir la religion divine régnant sur son peuple et ceux-ci perdront ainsi leurs valeurs.

Athalie inspire peur et frayeur tout autour d’elle.

C’est une reine maraudeuse. Avide de puissance et de pouvoir, elle n’a pas hésité à créer une rupture dans l’ordre dynastique en massacrant la descendance de son fils Ochozias.

Athalie est une femme troublée et divisée : tout comme Phèdre (dans la pièce de Racine qui porte le même nom), nous rencontrons dès le début une femme spirituellement tiraillée, animée d’un chagrin incorrigible. Pire encore, elle finit par perdre le peu paix intérieure qui lui restait lorsqu’elle vit un cauchemar effrayant dans lequel elle se faisait détrôner par un enfant. A la suite, Athalie, protectrice de son pouvoir, décide de ne pas prendre le risque et, pensant avoir reconnu cet enfant en compagnie de Joad, elle entreprend de l’éliminer.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Athalie >

Dissertation à propos de Athalie