Athalie

par

Résumé

« La scène est dans le temple de Jérusalem, dans un vestibule de l’appartement du grand-prêtre. »

 

Acte I

 

Joad, grand prêtre, et Abner, l’un de ses principaux officiers du roi de Juda, sont sur scène. On comprend qu’Athalie, veuve du roi de Juda, gouverne maintenant le royaume seule, en exterminant tout descendant potentiel. Athalie n’honore plus la religion juive mais le culte de Baal. Joad demande à Abner quelle serait sa réaction si un éventuel revendicateur du trône apparaissait. Abner jure piété et fidélité à cet hypothétique roi. Comme Josabet, femme de Joad, approche, Abner s’éloigne.

On apprend que Josabet a sauvé et recueilli, quelque temps auparavant, Joas, le fils d’Ochosias – lui-même fils du roi de Juda Joram, défunt époux d’Athalie –, seul enfant survivant du massacre décidé par sa grand-mère Athalie. Joad incite Josabet à révéler que Joas est vivant pour mettre fin au règne impie d’Athalie. Josabet finit par accepter, mais craint pour l’avenir de Joas, auquel elle s’est attachée.

Joad sort et laisse place à Zacharie et Salomith, fils et fille de Joad et Josabet, et au Chœur, composé de « jeunes filles de la tribu de Lévi ». Josabet se réjouit du retour prochain de la bonne religion à la tête du royaume.

À la fin de cet acte, comme aux suivants, le Chœur chante les louanges de Dieu, tout en s’alarmant de la tournure que prend la situation.

 

Acte II

 

Josabet et Salomith reviennent sur scène et interrompent le chant du Chœur – « Il est temps de nous joindre aux prières publiques ».

Mais Zacharie débarque, paniqué : Athalie a eu l’affront de pénétrer dans le temple de Joad alors que son sexe et sa religion le lui interdisent. Elle paraît, tandis qu’elle bafoue l’enceinte, captivée par un certain Eliacin. Josabet craint qu’elle ne veuille le tuer. Comme Athalie arrive, les personnages présents fuient.

Entrent en effet Athalie, accompagnée de sa suite, dont Agar, sa principale suivante, mais aussi d’Abner. Agar préférerait sortir d’ici. Athalie s’assied.

Abner conseille à Athalie de ne pas être trop sévère avec Joad, qui en la faisant sortir du temple ne faisait que son devoir. Puis Mathan, prêtre du culte de Baal, arrive.

Athalie confie à Mathan un rêve terrible qu’elle a fait. Elle y a vu le fantôme de sa mère baignant dans le sang, la chair et les os, et juste après « Un jeune enfant couvert d’une robe éclatante, / Tels qu’on voit des Hébreux les prêtres revêtus. » Poussée par son instinct, Athalie est donc allée dans le temple de Joad, où elle est tombée sur un enfant en tout point similaire à celui de son rêve. Angoissée, elle demande à Abner d’aller chercher cet enfant pour l’examiner de plus près.

Tandis qu’Abner est parti, Athalie demande à Mathan de s’en aller et de dire à ses alliés de prendre les armes discrètement.

Mathan sort ; Josabet, Zacharie, Salomith, Abner, le Chœur et Joas entrent. Joas, qui se fait au temple appeler Eliacin, est examiné par Athalie. Séduite, elle lui propose d’emménager dans la demeure royale à ses côtés, mais l’enfant refuse car son christianisme est ferme. Athalie sort.

Joad vient et affirme qu’il veut laver son temple de la souillure qu’Athalie y a faite en y entrant.

 

Acte III

 

Mathan et son confident, Nabal, disent au Chœur d’appeler Josabet. Ils veulent lui parler en privé.

Le Chœur sort mais c’est Zacharie qui entre. Il leur interdit de rentrer mais Mathan l’apaise en lui expliquant qu’il attendra à la porte sans essayer d’entrer par la force. Zacharie sort.

Mathan parle à Nabal, il exprime brièvement sa terreur face à la tournure que prennent les évènements. Josabet entre.

Mathan apprend à Josabet qu’Athalie, craignant un complot de Joad, veut qu’on lui livre Eliacin / Joas comme otage.

Joad fait irruption. Furieux de voir Mathan ici, et surtout de le voir annoncer une telle chose, il lui ordonne de sortir.

Joad sent que, pour devancer Athalie, il doit mettre plus rapidement son plan en place. Il décide de proclamer la royauté de Joas au plus vite. Aussitôt dit, il s’en va préparer la cérémonie dans le temple.

 

Acte IV

 

Josabet, Zacharie et Salomith amènent Joas à Joad. Joas voit que tout le monde s’affaire dans un but qu’il ignore, ce qui attise sa curiosité. On le laisse seul avec Joad.

Joad apprend à Joas quelle est sa véritable origine. Il fait ensuite entrer Azarias, Ismaël, ainsi que les trois autres chefs de leur clan pour leur révéler la supercherie. Joas accepte sa mission de reconquête du pouvoir. Joad le sacre.

Josabet, Zacharie, Salomith et le Chœur se joignent à la cérémonie. Tout le monde se prosterne aux pieds du jeune homme.

Un soldat vient prévenir que les troupes d’Athalie sont en train de prendre d’assaut la colline du temple. Joad est prêt à prendre les armes, et incite Joas, Azarias et les autres à en faire de même.

 

Acte V

 

Zacharie apprend à Salomith qu’Athalie est sur le point de chasser les réfugiés du Temple. Abner, qui a réussi à se frayer un chemin parmi les assaillants, survient.

Abner apprend à Joad qu’Athalie veut l’enfant ; Joad fait en sorte qu’elle vienne le chercher en personne.

Pendant qu’Abner va la chercher, Joad organise son accueil. Il veut qu’on annonce le sacre de Joas en grande pompe à son entrée.

Athalie arrive enfin, Joad lui révèle tout. Elle devient hystérique. Dehors, ceux qui attaquaient le temple sont, en même temps qu’elle, submergés par la panique ; ils se désorganisent et prennent la fuite. Mathan est égorgé. Joad ordonne l’exécution d’Athalie.

Joad veut maintenant annoncer la transmission de couronne au peuple. Il prononce la « morale » de la pièce : « Apprenez, roi des Juifs, et n’oubliez jamais / Que les rois dans le ciel ont un juge sévère, / L’innocence un vengeur, et l’orphelin un père. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >