Baby-sitter blues

par

La famille

Le thème de la famille est présent dans Baby-sitter blues sous plusieurs formes.

La famille « naturelle » d’Emilien est quelque peu réduite : en effet il vit seul avec sa mère. Comme toutes les relations mère-fils, la leur est complexe et passe par tous les états : disputes, cris, ressentiments, mais aussi amour et soutien mutuel.

Emilien cherche une famille qui lui manque dans les personnages qu’il rencontre, notamment au cours de ses baby-sittings. Il s’invente tout d’abord une famille dont il serait fier : il serait le cousin de Martine-Marie et le neveu de M. Grumeaux. Puis il s’attache aux enfants qu’il garde comme s’ils faisaient partie de sa famille : il se considère comme leur grand-frère, surtout celui d’Anthony.

En réaction à son « manque de famille », Emilien veut aussi avoir une famille nombreuse.

Concernant les autres familles de l’histoire, on peut évoquer celle de Friquet, comme scindée en deux : la mère de Friquet s’occupe de sa petite sœur et le père a une relation plus proche avec Friquet. Enfin, un autre exemple montre qu’aucune famille n’est parfaite : celle des Durieux. Mme Durieux a eu son fils à 18 ans. Le couple ne sachant pas bien comment éduquer son enfant et ayant des soucis financiers, s’en occupe peu et le bébé en souffre puisqu’Emilien s’aperçoit qu’il n’est pas éveillé comme devrait l’être un enfant de son âge.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La famille >

Dissertation à propos de Baby-sitter blues