Critique de la raison pure

par

Analytique transcendantale

Ce chapitre de l’œuvre est particulièrement important car contient la déduction des catégories et également la réponse à la question de la critique. On sait tout d’abord que la logique est ce qui régule l’entendement. Cependant, la logique transcendantale est la science de régulation de l’entendement mais elle provient de l’expérience. Kant distingue dans la logique la Dialectique de l’Analytique ; l’une étant la logique de l’apparence et l’autre la logique de la vérité. « La partie de la Logique transcendantale qui traite des éléments de la connaissance pure de l’entendement et des principes sans lesquels aucun objet ne peut jamais être pensé, est tout à la fois une Analytique transcendantale et une Logique de la vérité. Car aucune connaissance ne peut se trouver en opposition avec elle sans perdre aussitôt toute sa matière, c’est-à-dire tout rapport à un objet quelconque, par conséquent toute vérité ».

Analytique des concepts :

Cette étude faite par Kant met tout d’abord en avant la distinction des catégories. Il s’agit en fait de concepts de l’entendement pur qui est la faculté de former des concepts. On n’étudiera donc pas les concepts en eux-mêmes mais leur formation. Pour le philosophe, il existe 12 concepts a priori qui sont à la base de n’importe quelle connaissance scientifique. Et ces catégories sont la source transcendantale des connaissances, quelles qu’elles soient.

Kant donne deux tableaux de catégories. L’un concernant les jugements et l’autre concernant l’entendement. Ces tableaux s’organisent en fonction de quatre critères qui sont la quantité, la qualité, la relation et la modalité. Il existe donc des...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Analytique transcendantale >

Dissertation à propos de Critique de la raison pure