Devine qui vient tuer?

par

Un roman policier

Cette histoire d’Anthony Horowitz présente toutes les caractéristiques du roman policier. On y retrouve un tueur à gages, avec une cible : M. Kusenov. L’abattre est sa priorité. Mais ses plans son déjoués par les héros, deux détectives, qui parviendront à cumuler et interpréter les indices jusqu’à élucider le mystère de l’identité du tueur et empêcher le crime.

 

1. Le crime, le mobile

 

Les détectives sont mêlés à l’enquête via le meurtre par balle de Jack Mac Guffin. Dans les romans policiers, c’est souvent l’élément déclencheur le plus utilisé ; la mort d’autrui force l’enquête et nécessite une recherche acharnée du criminel. Le but principal du tueur est d’abattre le russe Kusenov. Afin de parvenir à sa cible, Charon, le tueur, laissera sur sa route plusieurs cadavres qui représentent autant de menaces pour les deux enquêteurs.

Il est l’élément indispensable à chaque roman policier, la raison pour laquelle l’histoire se crée.

 

2. Les enquêteurs

 

Tim et Nick sont à la recherche d’une affaire car c’est le calme plat pour eux depuis environ six mois. Celle-ci tombe comme par hasard au moment où ils décident de mettre la clef sous la porte. Ceux-ci vont aller d’indice en indice pour reconstituer petit à petit le puzzle jusqu’à élucider définitivement le mystère. Qu’ils le souhaitent ou non, ce sont eux qui sont chargés de démêler l’enquête. Ils permettent l’aboutissement et la résolution de l’énigme au cœur du récit.

 

3. Le tueur

 

Charon est une femme ambitieuse, qui rêve d’étendre ses services au monde entier. Elle a reçu l’ordre d’abattre Kusenov et mène sa mission coûte que coûte. Elle est impitoyable et tue chaque obstacle qui se dresse entre elle et son but, sans état d’âme. Le tueur est le deuxième élément indispensable dans le roman policier. Qu’il se manifeste dès le début ou qu’il n’apparaisse qu’à la toute fin, sa découverte permet de rendre justice et de clore définitivement l’enquête. Le but de l’histoire a été atteint.

 

4. Les éléments environnants

 

Il existe souvent une histoire à côté de l’enquête. Ce n’est pas le cas ici. En revanche, il est indispensable que le suspense et les rebondissements soient omniprésents afin de maintenir le lecteur en haleine. Le roman policier fait appel à la logique de celui qui le lit, à ses talents de déduction, et le fait contribuer d’une certaine façon à l’enquête. Parmi les nombreux personnages rencontrés se cache souvent le tueur, et c’est souvent celui que l’on soupçonnerait le moins.

 

On repère donc bien tous les éléments nécessaires à la formation d’un roman policier ainsi que les éléments environnants classiques. Les enquêtes des frères Diamant sont rythmées par des meurtres, des retournements de situations inattendus, ainsi que des éléments qui prennent progressivement place dans l’intrigue pour finalement former un tout et donner la clef de l’énigme. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Un roman policier >